Lorient 2014

Présentation

lorient yeu 2012En 2014, ce sera leur 16ème participation au DEFI DES PORTS DE PECHE. Lorient Port de Pêche s'était classé 7ème à Palavas en 2013 !

Composition de l'équipage

  • Les pêcheurs :

Skipper, Ludovic BERTIN : patron pêcheur du bateau "Océane". Il pratique la pêche au filets droits et maillant.
Laurent TREGUIER : patron pêcheur du bateau "Côte d'Ambre". Pratique la pêche au chalut.
Damien LE FLOCH : patron pecheur du chalutier OURAL.

  • Filière pêche :Lorient Défi

Jean-Marie DUCLOS : responsable d'exploitation au port de pêche de Lorient Keroman.
Nicolas ALAIN : technico-commercial à la coopérative maritime de Lorient.

  • Plaisancier, Yves BARONNET : responsable technique au port de pêche de Lorient Keroman.

Le Défi à terre

Le stand est animé par Emmanuelle BERTIN. Y sont présentées les activités portuaires du port de pêche Lorient-Keroman. Et biensûr, des informations touristiques, nautiques et événementielles de Lorient...

Dégustations et produits locaux

  • Langoustines !!!! Tous les jours en fin d'après-midi.
  • Produits préparés : Groix Nature (rillettes, soupe, confits de homard, tartare d'algues) et les produits de l'APAK, armement de pêcheurs produisant des rillettes de poissons frais de leurs pêches.

Lorient est aussi à retrouver lors de la dégustation proposée par les ports de l'Atlantique, jeudi 29 mai à 18H30.

La pêche & les produits 'phares'

Port de Lorient - Kéroman

Toutes les espèces de poissons y sont débarquées avec une spécificité sur la langoustine et les poissons de grands fonds.

  • Le 2ème port de pêche en FRANCE après BOULOGNE/MER, 1er port de pêche de langoustines vivantes.

Quelques chiffres : 22 106 tonnes vendues sous criée en 2009 / 100 000 tonnes de poisson transformées par an / 270 entreprises (dont 25 en transformation)  et 3000 emplois directs.

  • Flottille de 118 navires : 25 Pêche au large, 51 Pêche côtière et 42 Petite pêche.

Espèce "phare" : la langoustine vivante

A Lorient, le consommateur a l'assurance de pouvoir acheter tout au long de l'année des produits extra-frais : sole, bar, merlu, rouget, ...
Mais le produit phare sur le port de Keroman, c'est bien la langoustine vivante ! Une véritable spécialité pour Lorient, 1er port français en la matière.
Les pêcheurs lorientais ont développé pour cela une technique particulière. Les langoustines sont pêchées au sud de l'Ile de Groix. Ramenées à bord, elles sont stockées vivantes dans les viviers, débarquées à quai, puis passées sous brumisateur avant d'être vendues à la criée au petit matin.

Types de pêche pratiqués

keroman

  • Pêche côtière : Pratiquée par des navires généralement de petite dimension (de 6 à 16 mètres) qui s’absentent du port pour de courtes marées moins de 96 heures. 39 % des navires lorientais pratiquent la pêche côtière. Les fileyeurs débarquent à 15h alors que les chalutiers débarquent entre minuit et 3h00 (démarrage de la vente à 4h00).

Donc 110 bateaux de 6 à 20 m, produits principaux : Langoustine, Sole, Lotte, Merlu

  • Pêche hauturière : Pratiquée par des bateaux de 18 à 45 mètres qui partent pour des marées de 4 à 10 jours, les ventes démarrent à 6h00. À Lorient, seul l’armement de la Scapêche (Intermarché) pratique cette pêche. Ses navires pêchent au large de l’Ecosse, et débarquent leur poisson (base avancée), avant de l’acheminer vers Lorient par la route.

25 bateaux de 20 à 45 mètres (Scapêche pour beaucoup), produits principaux : Julienne, Merlu, Lieu Noir, Elingue, ...

  • 50 % des bateaux lorientais utilisent le chalut, l’autre moitié utilise filets, casiers,  palangre…
    Le chalut est un filet en forme de poche ou d’entonnoir, traîné au fond de la mer (chalut de fond) ou entre deux eaux (chalut pélagique).

Le Grau du Roi – Port Camargue 2014

Présentation

Composition de l'équipage

defi 203 grauduroi 25ème participation : L'équipage du Grau du Roi - Port Camargue participe au Défi depuis 1989, sans interruption !!

Un équipage rodé aux dures luttes qui s'échangent chaque année dans un nouveau port et qui affiche : 2 victoires et plusieurs podium à son palmarès. Il était 5ème à Palavas les Flots en 2013.

Seniors et juniors à l'unisson depuis 3 ans : un bateau pour défendre les couleurs du Grau ! Une moyenne d’âge en augmentation mais toujours autant de fougue pour mettre le cap sur le podium. Et sur les quais, on sait de quoi ils sont capables, qu’ils aient 20 ou 50 ans ! grau du roi equipage DPP2012

  • Les pêcheurs :

Christian Hubidos, Paul Gros, Christophe Briant, Paul-Anthony Gros, Patrice Gros, Morgan Fesquet

  • Le plaisancier : grau du roi remise des prix 2012

Michel Cohen. 

Le Défi à Terre

  • stand grauduroiSur notre stand : nous sommes là pour parler avec vous de notre port, de nos pêcheurs, de nos traditions camarguaises, des joutes, des recettes familiales, des produits de chez nous…
  • Des cuvées « Vins des Sables » aux tee-shirts Little Marcel créés spécialement pour le Défi 2014 en passant par les bonbons Haribo et les bouteilles peintes à la main, vous pourrez emporter avec vous un petit coin de chez nous !

Dégustations et produits locaux  : rouille graulenne

L’oeil sur la gamate*: Côté dégustation, un petit de rosé, de rouge ou de blanc… et bien sûr la rouille graulenne préparée par Roland, notre Chef**** secondé par Christine, qui sera servie lors de la journée de la Façade Méditerranée le mercredi 28 mai à 18h30.
* gamate : grosse casserole en patois.

Pêche & produits phares

  • Grau du Roi chalutierAu XIXème, des pêcheurs italiens venaient faire des campagnes de pêche au large de notre littoral, puis ils s’installèrent entre étangs, canal et plage. La vie prenait forme… C’est dire si la pêche a une importance majeure dans la vie des Graulens. Les pêcheurs et leur activité ont lancé le développement du Grau-du-Roi.
  • Aujourd’hui, la pêche est l’un des secteurs économiques très importants, aux côté du tourisme et du nautisme... Les chalutiers et petits bateaux quittent le port en semaine, les uns à 3h du matin, les autres un peu plus tard. Le Grau-du-Roi perdrait son identité sans la pêche, sans les pêcheurs, la criée, le comité local des pêches et tous les acteurs de la filière pêche.
  • Spécialités : sardines, soles, merlans, dorades, rougets, poulpes, anguilles, tellines, escargots, seiches, ...; poissons régulièrement pêchés et commercialisés journellement.

 poissons graulens

Port Camargue

Port CamargueLe port de plaisance du Grau du Roi est le 1er port européen en nombre d'anneaux (5 000) qui offre à tous les plaisanciers une aventure mer de qualité.

Voir la galerie de photos sur la Camargue, ici.

Venez séjourner au soleil et naviguer au mistral de la Méditerranée, nous vous attendons avec plaisir, la Camargue partie intégrante de notre pays vous séduira par sa beauté naturelle ses chevaux et des taureaux.

Recettes

Lasagnes de poulpes

  • 2kg poulpes
  • 2 paquets lasagnes (fraîches ou sèches)
  • 4 oignons
  • 3 gousses d’ail
  • 2 kg pulpe de tomates
  • 1 piment
  • Laurier, safran
  • 1 verre de vin blanc
  • Huile d’olive
  • Sel, poivre
  • Crème fraîche

Faire revenir les poulpes dans l’huile d’olive puis égoutter, réserver dans un plat.
Dans 4 cuillères à soupe d’huile, faire revenir les oignons et l’ail sans les faire colorer. Ajouter les tomates, saler, poivrer et mettre le laurier, le vin blanc, le piment. Remettre les poulpes, ajouter le safran en fin de cuisson. Laisser mijoter à feu doux 45 mn puis mixer le tout.
Monter le plat avec une couche de préparation, puis une couche de lasagnes. Terminer en rajoutant dans la préparation un peu de crème fraîche, du gruyère et mettre au four entre 25/30 mn.

La Cotinière – Oléron 2014

Présentation

defi 2013 la cotinière 3èmeQuelle émotion à la remise des prix 2013, lorsque l'équipage de La Cotinière s'est présenté pour recevoir son trophée de 3ème du classement général : Dominique Derrien ne cachait pas sa joie et sa fierté de monter sur le podium !
  • En 2014, 27e participation pour l'équipage de la Cotinière qui est présent sur le Défi des Ports de Pêche depuis sa création (1987). En 2013 à Palavas, il se montrait régulier aux avant postes et se classait 3ème.

la cotinière mer DSC_0231

Composition de l'équipage cotinard

Les pêcheurs : A l'instar du Pays Bigouden, à bord du voilier du port de pêche de l'Ile d'Oléron, 2 marins-pêcheurs ont participé à tous les défis...

Renaud Morandeau: patron pêcheur – chalutier côtier
Frédéric Moreau
: patron pêcheur – fileyeurla cotinière prix 2013
Dominique Derrien : marin pêcheur - ligneur
Tristan Moreau : marin-pêcheur
et 2 nouvelles recrues : Tanguy Massé  et Maxime Jaulin 

  • Le plaisancier : Jérémie Steyaert

Le défi à terre

 stand la cotinièreVous trouverez sur le stand de la Cotinière des produits locaux, ainsi que des brochures et visuels touristiques de l'Ile d'Oléron.

  • Et aussi, de la cuisine en journée : une petite faim ? n'hésitez pas à venir chercher votre barquette de beignets de poisson ou calamarsur le stand cotinard !

Dégustations et produits locaux :

Bisque de Langoustines, pineau des Charentes, galettes oléronaises, sur le stand et le jeudi 29 mai lors de la grande dégustation de la façade Atlantique au Village à 18h30.

Zoom sur les produits de la pêche cotinarde

Produits "phares" de La Cotinière

  • sole, bar, langoustine, céteau

Convaincus que le consommateur est très demandeur de productions locales et identifiées, l'Organisation des Producteurs de la Cotinière et la Direction du Développement du Port ont réfléchi à la mise en avant de ces productions artisanales locales en misant sur la qualité des produits de la mer proposés aux consommateurs.bisque la cotinère

La transformation complète l'activité

Chaque année d’importants volumes de poissons et de fruits de mer ont été transformées en bisque et en conserves.

Pêche artisanale côtière et petite pêche

  • Les espèces débarquées à La Cotinière le sont à l’issue de marées courtes (moins de 96 h de mer pour les navires côtiers et moins de 24 h pour les navires de petite pêche).

Ces navires pratiquent le chalutage, le filet, le casier (crevettes et gros crustacés) et la ligne (palangre) principalement.

La double caractéristique des navires cotinards est leur polyvalence (capacités à changer d’engins de pêche selon les saisons) et la recherche constante de la qualité.

  • En 2008, les chalutiers langoustiniers équipés de grilles pour l’échappement des juvéniles de langoustines et des petits merluchons ont été primés par une ONG environnementale internationale, dans le cadre d’un programme réunissant les navires pêchant cette espèce dans le Golfe de Gascogne.

Leurs travaux en partenariat avec les scientifiques (Ifremer – Aglia …) sont permanents pour améliorer l’impact de leur activité sur le milieu naturel et mieux comprendre les évolutions de celui-ci.

Pêcheurs responsables, les cotinards sont amoureux de leur métier et souhaitent qu’il puisse durer et être transmis aux plus jeunes.

1er port de pêche artisanal de Charente-Maritime

La Cotinière-Oléron est aussi classé 6e port au rang national.logo port cotinière oléron

Flottille actuelle

95 navires soit 300 marins partent en mer, tout au long de l'année, pour des marées de 24 à 72 heures et malgré quelques mouvements, la flottille du port de la Cotinière reste stable.

L'activité de la pêche encourage l'implantation de zones d'activités allant de la construction-réparation navale, de l'avitaillement des navires et de services aux armements à la filière navale de la criée municipale, aux ateliers de mareyage et aux entreprises de transformation du poisson. Cette activité est un véritable moteur économique, car le port contribue fortement à l'activité touristique de la commune de Saint-Pierre d’Oléron et de toute l’Ile d’Oléron.

  • Toutefois, pour faire face aux éventuelles difficultés futures de leur activité, les responsables portuaires mettent en place des démarches de qualité et de traçabilité qui permettent une reconnaissance du produit, le développement des ventes et une meilleure productivité, de façon à pérenniser une filière qui reste fragile, car très dépendante de la ressource, de la gestion collective de la filière et des consommateurs.

Un peu d’histoire : La criée a fêté récemment ses 100 ans !

La pêche est une activité ancienne à La Cotinière qui, de vivrière, pratiquée en appui de l’agriculture et de la viticulture, est devenue peu à peu une activité professionnelle à part entière, axée sur des savoir-faire transmis au sein des familles. En appui de l’agriculture et de la viticulture, la pêche artisanale est devenue peu à peu une activité professionnelle à part entière.

  • Originalité, la criée est gérée depuis toujours par la Municipalité de Saint-Pierre d’Oléron, en contact permanent avec les marins et mareyeurs du site de La Cotinière.

Les principales espèces vendues

Le port de la Cotinière offre une diversité importante des espèces pêchées, notamment la sole, la langoustine, le bar, le céteau… en tout ce sont plus de 90 espèces qui sont débarquées au port et vendues à la halle à marée 2 fois par jour, 5 jours pars semaine.

  • L'activité de la halle à marée est en constante progression. Des résultats très satisfaisants sont à mettre à l'actif de la flotte artisanale côtière. 

"Export" de pêche

Si le port de la Cotinière est très bien placé au niveau régional, l'export représente un pourcentage important du chiffre d'affaires des mareyeurs, notamment en ce qui concerne la sole et le bar (plus de 40 % du total de la production).

  • Les autorités portuaires ont su, ces dernières années, moderniser l'outil de travail: criée informatisée et entièrement rénovée, élévateurs à bateaux, grues de débarquement, viviers, boxes de mareyage….ce qui fait du port de La Cotinière le premier port de pêche charentais.

Le port de pêche municipal de La Cotinière : un fort impact économique positif sur l'économie locale. 

port peche la cotinière oléronEn effet 350 emplois embarqués sont créés directement par l'activité de la pêche et autant à terre, dans les emplois liés à l’organisation, la commercialisation et les autres métiers du site.

  • Par ailleurs, le port de La Cotinière, caractérisé par son dynamisme et son activité permanente, présente un certain nombre de particularités qui attirent le tourisme. 

La plus importante étant bien sûr, la possibilité à toute personne, d'assister à la criée, grâce à une galerie d’accès où des panneaux explicatifs permettent de comprendre l’activité portuaire et de vente sous criée (s’inscrire pour les visites auprès de la Maison du Tourisme de l’Ile d’Oléron).

Lycée Maritime de Nantes 2014

Présentation

Cette année, le défi des ports de pêche s’inscrit dans le cadre de valoriser la filière pêche avec des élèves issus des enseignements d'ÉlectroMécanicien Marine (EMM) et du CGEM Pêche.

  • En 2014, le Lycée de Nantes revient après sa dernière participation en 2010.

L'équipage nantais :

  • Enseignants : Laurent THOMERE, Skipper, enseignant en sciences et en stabilité du navire, moniteur croisière.

"J'ai participé régulièrement en tant qu'équipier à des régates, du tour de France à la voile aux régates des yachts classiques du musée maritime de La Rochelle. C'est le 6ème défi auquel je participe : le premier avec le lycée de Nantes, les précédent sur le bateau du lycée de La Rochelle. On ne pouvait pas ne pas venir à Pornic, cela n'a pas été facile, on a douté jusqu'au dernier moment mais on y sera ! En plus avec un équipage dynamique, c'est déjà un plaisir de pouvoir prendre part à la fête."

  • 7 Elèves :

Louis LITOU 19 ans, Terminale CGEM, il a déjà une expérience de la voile : " J'ai participé en 2013 au Trophée des Lycées Maritimes en 2013, et j'ai également navigué dans le Golfe du Morbihan, sur un 46 pieds, en partant de la pointe de Piriac sur Mer, par Belle-Île et l'Île d'Houat. Participer au défi des ports de pêche, c'est une bonne occasion pour rencontrer les professionnels, se faire des contacts, et profiter un maximum de la mer !"

Manon GOUY, Elève en 1ère CGEM et a déjà une bonne expérience de la voile : "J'ai fait 2 an en tant que moniteur au club de voile de la Baule et j'ai pratiqué la voile à l'école des Mousses sur des J80.  J'ai également navigué sur des vieux gréements tels que le Belem et La Recouvrance." Manon a également eu la chance de participer à l'Armada de l'Espoir en 2010 sur l'Etoile Molène et a participé au Trophée des Lycées Maritimes à Paimpol sur des first class 8.

Nicolas LAMAN, 19 ans. Il a pratiqué l'optimist et navigue sur des dériveurs. "Je suis curieux de découvrir comment se passe une régate et la navigation avec un équipage. Et bien sûr, c'est l'occasion de faire de nouvelles rencontres dans la bonne humeur et la convivialité"

Vincent MELAINE-SAUVIAT, 20 ans, élève en Terminale EMM. Il n'en est pas à ses débuts en voile. Déjà 15 ans de pratique derrière lui en optimist, catamaran et SL16. "J'ai déjà participé à plusieurs Championnats de France et à un Mondial. Mais le défi c'est avant tout pour être entre amis, et se donner une expérience supplémentaire en voile !"

Baptiste GAUTRON, 20 ans, élève en Terminale CGEM : "J'ai depuis toujours une grande passion pour la mer, je pratique depuis petit la voile avec ma famille". Pour Baptiste, le défi c'est avant tout une bonne occasion d'être avec les copains hors du contexte scolaire et de partager sa passion avec de nouvelles personnes.

Julien LEROUX, 18 ans : "Je n'ai jamais fait de régates... le défi des ports de pêche est une bonne opportunité pour voir comment ça se passe !" Julien a embarqué sur des bateaux de pêche durant ses stages et est ravi de pouvoir partager ses expériences avec es professionnels de la pêche présents au défi.

Quentin BERTHOMMIER, 17 ans, élève en 1ère EMM. Il pratique la voile depuis déjà 7 ans (catamaran et habitable) et a déjà participé à quelques régates départementales. "Je saisis toutes les opportunités pour naviguer et c'est une bonne façon de découvrir Pornic avec les amis."

Le Défi à terre

Le stand du Lycée Maritime de Nantes, aux côtés des établissements de Fécamp et du Guilvinec, sera présent et actif sur l'espace commun dédié aux enseignements maritimes.

  • Animations : démonstrations de ramendage et matelotage, pommes de touline...
  • Panneaux des formations dispensées et brochures détaillées.

L'établissement des Pays de la Loire

lm nantesLe Lycée Maritime de Nantes est Situé dans un parc de 3,5 hectares près du centre de Nantes, sur la rive gauche de l’Erdre, le Lycée Professionnel Maritime accueille chaque année une centaine d’élèves en formation initiale.
  • Par son statut d’Etablissement Public Local d’Enseignement, il ne diffère en rien des autres lycées professionnels de la Région. Grâce à un ambitieux programme de rénovation, financé par la Région Pays de la Loire, le LPM dispose de locaux de grande qualité. Des salles de cours adaptées aux disciplines enseignées permettent aux professeurs et aux élèves de travailler dans les meilleures conditions.
  • A la fin des études, la valeur des formations dispensées permet aux élèves de trouver rapidement un emploi et ce d’autant plus facilement que le manque de personnel qualifié commence à se faire sentir dans de nombreux ports.

Les élèves qui souhaitent poursuivre leurs études peuvent, sous certaines conditions, se présenter aux concours d’admission dans les Ecoles Nationales de la Marine Marchande. D’autres choisissent de poursuivre dans un autre lycée afin d’obtenir un Baccalauréat Professionnel ou se présentent aux tests de sélection pour faire carrière dans la Marine Nationale.

  • Le Lycée Professionnel Maritime est aussi centre de formation continue pour les adultes. Il accueille chaque année 200 stagiaires dans des domaines de formation aussi variés que, la gestion, la navigation, la machine et toutes les disciplines  "atelier ".

www.lycee-maritime-nantes.fr