ffv

Avis de Course 2017

AVIS DE COURSEassociation Trophée des MarinsDEFI 2017 - organisation

Défi des Ports de Pêche

Du 22 au 27 Mai 2017

LESCONILcentre nautique de Lesconil

CNPA LESCONIL

4

Téléchargez le 2017_AvisdeCourse_DefiPortsdePeche.pdf (PDF, 79KB)

grau du roi vainqueur

Suspens jusqu’au bout de la dernière course du Défi 2016

2 ou 3 courses au programme ce samedi, jour de clôture de la compétition sur le Défi des Ports de Pêche 2016.

8h précise, tous les skippers sont là pour le briefing ; les équipages partent rapidement sur le plan d’eau de Royan prendre leurs marques et peaufiner les réglages car les conditions météorologiques diffèrent du reste de la semaine et que le Championnat est loin d’être joué !

En effet, le ciel grisonnant apporte un vent soutenu ; on relève entre 17 et 25 nœuds de secteur Sud à Sud-Est.

Alors que le président du comité de course prévoyait un parcours construit pour commencer, il décide de se positionner dans le large de Royan pour lancer un côtier de 11 milles nautiques (sur le fond) et éviter d’envoyer les concurrents trop à la côte alors que la mer descend et que le risque d’échouage est accru avec le grand coefficient de marée actuel (115).

Il faut un peu de temps pour mouiller la ligne par 20 mètres de fond… Est-ce que l’attente refroidit les concurrents ou préfèrent-ils assurer cette première course du jour ? En tout cas, ils se tiennent sages et le premier départ donné à 10h30 est le bon !

La flotte s’élance pour un bord de dégagement d’1 petit mille nautique vers la bouée R1 que les voiliers enroulent groupés. Le vent a un peu baissé et un long bord de spi attend maintenant les équipages pour la prochaine marque à passer devant Saint-Palais. Le Grau du Roi, leader au général avec 12 points d’avance, a pris un paquet d’algues ou quelque chose d’autre dans la quille, il a un déficit de vitesse certain… et se retrouve en queue de peloton. Le courant descendant épaule les voiliers surtout pour les plus à terre ; les gardois essayent d’en profiter mais c’est insuffisant. La Cotinière et  Pornic, ses concurrents directs au classement de la veille, sont eux au commandement.

Après cette bouée 11A, les voiliers font maintenant cap au sud, au près pour remonter l’estuaire de la Gironde et rejoindre la 3ème marque aux environs de la pointe du Chay. En plus du vent dans l’axe, ils ont le courant de face. Le bord va être long… et cette fois, il vaut mieux bien connaître son terrain. La Cotinière, Royan ou La Tremblade par exemple vont aller au s’abriter du ‘jusant’ en tirant  un bord près de Cordouan alors que d’autres concurrents espèrent trouver la solution avec l’étale et faire la plus courte route plus près de la côte. Or, ce moment où le courant s’annule avant de renverser se produit une heure plus tard de ce coté de la rive (St Palais – Royan), et ils « mangent leur pain blanc ». Les Cotinards ont pour le moment sérieusement creusé l’écart en tirant au large et à mi-chemin, ils piquent vers la bouée 12. Les Royannais prolongent cette option de l’autre côté, ils attendent encore pour virer…

départ flotte

3 courses de plus à Royan, le résumé. La façade Atlantique en dégustation…

Les 16 équipages de cette 29ème édition ont largué les amarres pour une série de parcours construits en baie de Royan ; le public en week-end prolongé pouvait suivre les régates en se promenant le long des quais des Sabliers…

A 15h, la première procédure de départ est lancée. Aujourd’hui la pression est montée d’un cran car le classement général au point est ouvert… Les conditions sont bonnes : mer plate et brise d’une dizaine de nœuds alors que la météo nous prévoyait un vent faible. Aussi, les équipages veulent en découdre et, sur les courses 7 et 8, ce sera rappel général suivi de bons départs sous pavillon U.

départ flotte

La Cotinière, 3ème du général, prend dès le signal d’envoi la tête de la flotte ; les équipages de  Palavas, La Tremblade et Pays Bigouden sont dans son tableau arrière. Les 4 « mousquetaires » conserveront leur place jusqu’à l’arrivée. Le Lycée Maritime du Guilvinec et Lorient prennent respectivement la 5 et 6ème places durant le second tour de parcours au dépend de Pornic 7ème. Le Grau du Roi, en tête du classement après 6 courses de la veille, n’a pas réussi son départ et touche ensuite une marque de parcours l’obligeant à réparer par un 360°, il se classe 8ème. Enfin, le Lycée de La Rochelle a connu un problème lors de l’affalage de son spi et termine 12ème

Podium de la course de l’Office de Tourisme de Royan : 1 La Cotinière-Oléron – 2 Palavas les Flots – 3 La Tremblade – Ronce les Bains.

img_3790_bass_def_web_yoshipowershot.com  img_3800_bass_def_web_yoshipowershot.com  img_3746_bass_def_web_yoshipowershot.com

Des conditions identiques pour la course 8, au départ comme sur le parcours,  mais le classement d’arrivée change (bien évidemment) … enfin, sauf pour Palavas les Flots régulier aujourd’hui qui se classe de nouveau 2ème. Cette fois, c’est Le Grau du Roi qui a pris le meilleur d’entrée de jeu, l’équipage creuse l’écart et remporte cette manche avec une avance importante sur les poursuivants. Pornic se classe 3ème devant  le Lycée Maritime de Paimpol 4ème .

img_3753_bass_def_web_yoshipowershot.com  img_3748_bass_def_web_yoshipowershot.com

Pour conclure cette avant dernière journée de régate,  le comité de course doit faire face au vent qui est tombé sur le plan d’eau. Une légère brise persiste et finalement décision est prise d’envoyer un troisième parcours, cette fois avec la règle du « pêcheur à la barre ». Attention une nouvelle fois, après le rappel général, gare à ne pas voler le 2nd départ  sous peine d’être disqualifié… et à ce moment deux équipages se voient sanctionner : Palavas et La Cotinière…

A présent, les tacticiens doivent vraiment bien observer le plan d’eau afin de voir les risées, ça se joue à très peu et Pornic réussit son affaire, il attrape une bonne pression et accélère en tête de course. Du côté des gardois, on préfère assurer et l’on ne se risque pas à tenter des options. A l’inverse, les bigoudens n’hésitent pas et, lors de la dernière décente sous spi, ils choisissent d’aller à terre,  le plus près possible  de la plage dans la baie de Royan où il trouve un contre courant qui le porte vitesse rapide vers la ligne d’arrivée.

La flotte évolue à vitesse respectable même dans ces petits airs amis le timing pour rentrer au port avant la marée basse est serré. Le président du comité de course décide de réduire et de juger l’arrivée à mi-parcours… Pornic fait cavalier seul, en tête, il pointe son étrave vers la bouée sous le vent mais se trompe de sens pour couper la ligne. Il doit alors affaler son spi, faire demi-tour sous génois et franchir cette arrivée… Il offre ainsi la victoire à Saint-Vaast la Hougue – Val de Saire, une première pour l’équipage normand ; Pays Bigouden s’intercale aussi et Pornic coupe à son tour. Le Grau du Roi termine paisiblement 4ème et Port en Bessin – Huppain 5ème devant La Tremblade et le Lycée Maritime de Paimpol 7ème.

img_3899_bass_def_web_yoshipowershot.com

Jolie opération pour Le Grau du Roi – Port Camargue qui confirme sa 1ère place au classement général ; il dispose maintenant de 12 points d’avance sur le 2ème La Cotinière – Oléron, tandis que Pornic est 3ème 1 petit point derrière. Paimpol a repris l’avantage sur le Guilvinec au classement des Lycées Maritimes.

le grau du roi  lycée maritime de paimpol

Visionnez davantage d’images des courses sur les albums “mer” du Défi.

Photos libres de droits pour une utilisation non-commerciale, Crédit photos à mentionner : Outdoo – Yoshi Power Shot

A terre

Village des pêcheurs : Façade Atlantique à l’honneur avec, à 19h, la grande dégustation offerte par les ports participants. Au menu, dans le désordre et non exhaustif : des langoustines des ports bigoudens et de Lorient. Carpaccio de Dorade sur mangue exemple parmi les préparations de Royan, des huîtres de la Tremblade, soupe de langoustines de La Cotinière, crevettes grises de Pornic, Poêlée océane de l’Île d’Yeu, … et tant de bonnes choses à goûter sans modération !

A la Halles des Saveurs Marines  – PAVILLON FRANCE : l’étal de pêche locale était présenté par David Gomez (Meilleur ouvrier de France, poissonnier et écailler).

Comme chaque jour, le Cours de cuisine participatif de 11h avec Gilles Doucet (Chef à domicile) était complet.

En ce jour de “Focus sur la sole”  Le Défi des Chefs accueillait à 14h30 le Chef Jemmy Brouet (restaurant Bouillon de La Rochelle) 16h30 Chef Anthony Delmas (restaurant L’Estuaire de Talmont-sur-Gironde) pour des démonstrations de recettes, suivies de la mise aux enchères des assiettes préparées et de la vente de l’étal des produits de la mer.

Soirée concert, ce vendredi à Royan : “Les Souillés de fond de cale” avec le bagad “Spered An Avel” de Plouha, au podium du Village.

Retrouvez plus d’images sur les albums photos “terre” du Défi


Photos libres de droits pour une utilisation non-commerciale, Crédit photos à mentionner : Outdoo – Yoshi Power Shot

 

2 beaux parcours, escale à Cordouan. La façade Manche en dégustation…

Partie de bonne heure le matin, la flotte du Défi des Ports de Pêche se prépare à un parcours côtier entre la baie de Royan et le phare de Cordouan.

Les conditions sont parfaites pour le programme du jour : la brise de secteur Est est établie à près de 10 nœuds. La mer est plate, le soleil réchauffe petit à petit le plan d’eau.

La ligne est rapidement installée pour un départ 8h30. Si l’air est encore frais, les équipages eux sont déjà chauds – Rappel général ! Le comité de course relance une procédure avec le pavillon U, gare à celui qui vole le départ… Cela ne refroidit pas tous les barreurs, les voiliers pointent vers la ligne, se ralentissent voire se stoppent quasiment voiles à contre, certains concurrents sont surveillés de près par les viseurs… mais il semble que le Lycée de La Rochelle ait mal pris son compte à rebours, et il passe la ligne bien avant le coup d’envoi, pas de tergiversation, la sanction tombe pour les rochelais : disqualification pour cette course.

depart

Derniers articles