Articles marqués avec ‘port de pêche’

Palavas les Flots 2017


Présentation de l'équipe

Bateaux palavas DefiRoyan2016@yoshipowershot.comL’équipage porte haut les couleurs de sa commune et ses principaux soutiens sont la Mairie, les commerçants et la Prud’homie de Palavas-les-Flots.

  • C’est la 17ème participation pour l’organisateur de l’édition du Défi des Ports de Pêche 2013.
  • 2 fois vainqueur du Défi en 2010 et en 2012

Les palavasiens sont là pour participer, et jou(t)er sur le plan d’eau bigouden ; quelques désistements de dernière minutes font que l’équipage devra recruter et emprunter à leur amis et concurrents 1 ou 2 équipiers… (“shangaïer”).Bateau au près palavas DefiRoyan2016@yoshipowershot.com

Composition de l’équipage

  • Les pêcheurs :

Thierry CARDAIRE, patron pêcheur (Skipper)

Sébastien BENEZECH, patron pêcheur

Patrick SIMON, pêcheuréquipage palavas 2016

  • Le plaisancier : Bruno JEAN-JEAN, maître du port de Palavas-les-Flots

Le défi à terre

  • palavas standLe stand est tenu par Michel ROUX et Luc LAUTRE sans oublier Jean-Marie BENEZECH “la cigogne”, pêcheur en retraite.
  • Vous y trouverez : promotions des commerces et du tourisme, la présentation d’activités proposées à Palavas comme le phare de la méditerranée, le musée Albert Dubout, le musée de la pêche.

Dégustations et produits locaux

Si vous passez le midi au Village des pêcheurs, quelques anchois seront disposés sur le stand.
Palavas sera bien-sûr présent le mercredi 24 mai à 19h lors de la dégustation proposée par les ports de la Méditerranée. Des produits locaux et des recettes de sèche cuisinées dont la célèbre Rouille Palavasienne.


Palavas-les-Flots, une ville entre mer et nature
Palavas-les-Flots (Hérault, Languedoc Roussillon) est située à environ 6 km à vol d’hippocampe au sud du centre de Montpellier, au bord du golfe du Lion et de la mer Méditerranée. Par la route, le trajet fait environ 10 km. Son territoire émergé est composé de cordons dunaires séparant deux étangs (de l’Arnel à l’ouest et du Méjean à l’est) et la mer.

Palavas-les-Flots est à la fois un village de pêcheurs et une station balnéaire.

La cité offre autant de lieux de découverte où curiosités rythment avec plaisirs : des grandes balades au Parc du Levant, face à la Redoute de Ballestras (fortin de 1743), la visite du musée Albert Dubout, le dessinateur qui a croqué la Ville sous son meilleur profil ; le musée J.A. Rudel qui invite le visiteur à plonger dans l’histoire des pêcheurs du Grau de Ballestras ; ou bien encore la vue du haut du Phare de la Méditerranée, avec son pont promenade.

Palavas-les-Flots est aussi une ville d’eau avec avant tout, la Mer Méditerranée et ses longues plages de sable fin ; le canal du Lez qui traverse le cœur du village. Là où le poisson à peine déchargé des bateaux est vendu le matin, là aussi où les joutes s’affrontent les soirs d’été.

De l’eau toujours avec les étangs et leurs écosystèmes classés NATURA 2000 et RAMSAR, offrent des balades magnifiques et insoupçonnées.

Enfin, Palavas-les-Flots est synonyme de fête permanente, entre férias, feux d’artifice, parc d’attraction, Casino prestigieux, ou encore de nombreuses manifestations culturelles et musicales. La station vit, et fait profiter ceux qu’elle reçoit, des joies d’une ville épicurienne !

La Méditerranée sait se faire accueillante, Palavas-Les-Flots vous invite à la découvrir.


Pêche & produits phares

Située entre la mer et les étangs, la pêche traditionnelle était le thon à la sinche et ‘capetchades’ (pêche a l’anguille).

Jusque dans les années soixante-dix, 65 pêcheurs vivaient de « l’étang de l’Or ». On y pêchait des anguilles, des jols, des daurades, des crevettes grises, des solettes… Les étangs étaient d’une telle richesse que les pêcheurs se permettaient, jusqu’en 1975, de prendre des vacances en juillet. C’est dire…

La pollution et l’exploitation ont menacé rapidement ces aires de vie aquatique. « Ils ont servi de stations d’épuration pendant des années, se souvient Jean-Marie Bénézech, la pollution a vidé les étangs ». Alors, les hommes ont dû se tourner vers la mer. « Nous avons dû changer de matériel, pour pêcher des soles, des merlans et des thons, décrit André Altère. Nous sommes repartis quasiment de zéro ».

Pêche côtière et “petite pêche” :

Sur les 250 pêcheurs travaillant à Palavas en 1960, il n’en reste plus qu’une trentaine, ainsi que 8 sur les étangs. Mais la tradition de la pêche avec de petites unités est toujours aussi forte. Chaque jour, il n’est que de voir les toiles blanc et bleu des parasols parsemant les quais, au bord du canal du Lez, et les visiteurs venant acheter leur poisson tout frais sur les étals protégés du soleil de plomb du Midi. Si frais qu’il saute parfois des bassines en plastique…

Aujourd’hui, les principaux produits de la pêche sont débarqués à la criée du Grau du Roi ou de Sète ; la pêche se fait au filet, trémail, palangre et toile ; il s’agit le plus souvent d’anguilles, loups, daurades, thons, et escargots de mer.
A Palavas les Flots, il y a aussi de la vente directe sur les quais le long du canal.

Les produits «phare»

  • L’anguille, la daurade royale, le thon.
  • Plat typiquement local : la Rouille de sèche (2 h de cuisson, 1 h de préparation).

Recette

Rouille de seiches

2 h de cuisson, 1 h de préparation

  • Ingrédients pour 6 personnes :

2 kg de seiches
12 petits crabes verts
1 kg de pomme de terre
2 oignons, 250gr de lardon piment
2 c.soupe concentré de tomate
1 oeuf, 12 gousses d’ail
Sel et poivre, huile d’olive

  • Préparation :

Couper les crabes en 2, les flamber au cognac et retirer.

Dans ce jus, faire revenir les oignons émincés et les lardons. Ajouter le concentré de tomate, brunir puis déglacer au vin blanc. Saler, poivrer, pimenter et laisser mijoter 15-20 mn.

Nettoyer les seiches, les faire blanchir. Les rincer et les couper en dés. Incorporer à la préparation.

Éplucher les pommes de terre, les couper en morceau, rincer et ajouter à l’ensemble (mettre de l’eau si besoin). Quand elles sont cuites, c’est prêt !

Monter l’aoïli (avec beacoup d’ail) et mélanger le tout au moment de servir.


port en bessin bateaux

Port en Bessin – Huppain 2017


Présentation de l'équipe

spi port en bessinUne équipe soudée, très sympathique et généreuse, une belle présence sur le Défi ! 

  • Présent depuis très longtemps sur le Défi ! Ainsi, chez eux en 2016, les portais se classaient 16ème.
  • Organisateur du Défi 2015, une superbe édition !

Composition de l’équipage :

  • Les pêcheurs :

portenbessin btx prèsQuentin YONNET, patron – pêcheur, skipper

Sigvin MAHIEU, patron-pêcheur

Cédric LECAPLAIN : patron – pêcheur du “Louis André” (16m)

Sylvain CASTEL : retraité – pêcheur d’un caseyeur côtier

Matthieu YONNET : patron – pêcheurportenbessin@yoshipowershot.com

Jean-Luc BLAIE : patron – pêcheur

Patrick HELIE : patron – pêcheur

Le défi du Bessin à terreportenbessin stand

Une équipe chaleureuse et efficace qui anime le village des pêcheurs par ses chants traditionnels et ses dégustations.

Le stand du village des pêcheurs est tenu par les épouses des marins-pêcheurs.

L’espace est décoré aux couleurs de Port en Bessin et Bayeux. Vous y trouverez notamment :

  • La présentation des actions de Normandie Fraîcheur Mer et des fiches recettes.stand port en bessin huppain
  • Les informations touristiques et les activités de la commune : son Golf, les visites du port, les possibilités d’accueil, …

Dégustations et produits locaux :

Tous les jours sur le stand portais : c’est cuisine ! Coquilles Saint Jacques, Bulots, Seiche et Cabillaud… (selon approvisionnement). Découvrez les recettes ‘à la Portaise’ !!
dégustation stand port en bessin huppainPort-en-Bessin et ses coquilles St Jacques seront bien sûr présents, avec un succès toujours renouvelé, le vendredi 26 mai à 18h30 lors de la dégustation façade maritime Manche au Village.


A la découverte de la localité

Port en Bessin – Huppain se situe dans le Calvados, à proximité de Bayeux, et se niche dans une fine échancrure creusée par l’Aure et la Drôme dans les falaises du Bessin. Le port et le village se blottissent au fond de cette vallée qui regarde le nord… Cette municipalité, accueillante, réalise des efforts significatifs dans le domaine lié aux activités de la pêche et de son environnement.

  • Au coeur du débarquement du 6 Juin 1944 : vous pourrez vous vous remémorer l’opération Overlord en parcourant les plages de la région, dont la plus proche Omaha Beach !
  • Plongez dans l’histoire médiévale en admirant la fameuse ‘Tapisserie de Bayeux’…

En savoir plus

  • Port en Bessin – Hupin est une commune de 2000 habitants qui vit essentiellement de la pêche et de la transformation des produits de la mer.
  • Parallèlement et pour compenser la baisse de l’activité pêche, un effort important est réalisé dans le domaine du tourisme avec, par exemple, la création récente d’un village “Pierre et Vacances” ou encore l’extension du Golf d’Omaha à 36 trous…


La pêche & produits phares

Port-en-Bessin est le 13ème port de pêche de France en valeur.

La flotille :

  • 10 chalutiers hauturiers de 18,5 m à 24 m, qui pêchent en Manche Est et en Manche Ouest selon la saison.
  • 10 “petits” chalutier ou fileyeurs pratiquant une pêche côtière (coquille st-jacques, chalut, filet)

La coquille St Jacques ‘Label Rouge’

La période de pêche à la coquille se situe d’octobre à mai avec une surveillance de l’état de la ressource constante : les dates d’ouverture et de fermeture de cette pêche varient selon son évolution (nombre, taille, etc.) et des interdictions sur les zones d’exploitation peuvent intervenir pour les navires français (bande des 6MN de la côte…).
Il est à noter que de nombreux bateaux de Granville, Dieppe ou Boulogne/Mer ont pour pour d’attache Port en Bessin.

Partenaires Port en Bessin - Huppain 2016


Les recettes

Seiches à la Portaiseseiche_ala_portaise

Cuire les seiches au court bouillon 35 à 45 min
Les couper en morceaux. Faire revenir les oignons dans la poêle avec du beurre.
Ensuite, ajouter la crème fraiche et le concentré de tomate. Laisser mijoter ¼ h à feu doux.
Mettre les seiches dans la préparation.
Laisser cuire à feu doux 20 min.

Bulot à la Portaise

bulots_ala_PortaiseCuire au court bouillon les bulots 40 min
Attendez qu’ils soient froids, enlever les boyaux. Mixer les bulots en petits morceaux. Les faire revenir dans une poêle avec du beurre, du persil haché et de l’ail haché.
Quand tout est bien revenu, ajouter de la crème fraiche


 
ala cotiniere @YoshiPowerShot

La Cotinière – Oléron 2017


Présentation de l'équipe

la cotinière btx spiA l’instar du Pays Bigouden, La Cotinière – Oléron a participé à toutes les éditions du Défi des Ports de Pêche depuis sa création, et décrochait le titre de vainqueur en 2015 pour la 1ère fois !

Classé 3ème en 2016, les Cotinards vise le podium et pourquoi pas un second titre ?

Composition de l’équipage cotinard

  • Les pêcheurs :barre àroue champagne pour la cotinière 2015

Tristan Moreau : patron pêcheur d’un bateau de 16 mètres, pratique la pêche au filet à soles puis à lottes et turbots à la belle saison.
Adrien Autrusseau : patron pêcheur d’un bateau de 12 mètres, pratique la pêche au chalut l’été et traque la dorade royale l’hiver.
Tanguy Massé : patron pêcheur d’un chalutier pélagique de 14m, pratique la pêche au chalut de fond l’hiver, et sur le céteaux l’été.
ala cotiniere @YoshiPowerShotPaul Meteau : matelot sur un ligneur de 12m, chasse le bar.
Maxime Jaulin : matelot sur un chalutier de 12m.
Remplaçants : Frédéric Moreau : retraité, ancien patron pêcheur – fileyeur.
Dominique Derrien : marin pêcheur – ligneur.
Jérémy Autrusseau : matelot sur le chalutier de son frère Adrien (voir plus haut).
Antoine Richard : marin pêcheur – fileyeur sur un bateau de 12m. pêche à la sole et aux crevettes roses en hiver.

  • Le plaisancier : Jérémie Steyaert, architecte naval. et Dimitri Naud directeur d’école de voile (anciennement avec l’équipage de La Tremblade).

Le défi à terrecotiniere stand

Le sympathique stand de la Cotinière est tenu Fiona, Sylvie, Frédéric ou Dominique (selon qu’ils naviguent ou non). Vous trouverez :

  • des brochures et visuels touristiques de l’Ile d’Oléron.
  • La Lumineuse des produits locaux et artisanaux : Pineau des Charentes, Soupes de poisons, Rillettes de poissons de la conserverie de la Cotinière (La Lumineuse) ainsi que la bière Ford Boyard.
  • Et aussi, de la cuisine en journée : une petite faim ? n’hésitez pas à venir chercher votre barquette de beignets et autres mets à base de produits de la pêche, selon les arrivages du jour : lotte, céteaux, crevettes, merlu, seiches…

DSC_0010Dégustations et produits locaux :

Bisque de Langoustines, pineau des Charentes, galettes oléronaises, sur le stand et le jeudi 25 mai à 18h lors de la grande dégustation de la façade Atlantique au Village.


Zoom sur la pêche cotinarde et ses produits phares

Pêche artisanale côtière et petite pêche

logo port cotinière oléronSeul port de pêche sur l’Île d’Oléron, situé sur la côte ouest, 120 bateaux débarquent régulièrement à la criée 2 fois par jour sauf le samedi.

  • Les espèces débarquées à La Cotinière le sont à l’issue de marées courtes (moins de 96 h de mer pour les navires côtiers et moins de 24 h pour les navires de petite pêche).
  • Ces navires pratiquent le chalutage, le filet, le casier (crevettes et gros crustacés) et la ligne (palangre) principalement.

La double caractéristique des navires cotinards est leur polyvalence (capacités à changer d’engins de pêche selon les saisons) et la recherche constante de la qualité.

  • En 2008, les chalutiers langoustiniers équipés de grilles pour l’échappement des juvéniles de langoustines et des petits merluchons ont été primés par une ONG environnementale internationale, dans le cadre d’un programme réunissant les navires pêchant cette espèce dans le Golfe de Gascogne.

Leurs travaux en partenariat avec les scientifiques (Ifremer – Aglia …) sont permanents pour améliorer l’impact de leur activité sur le milieu naturel et mieux comprendre les évolutions de celui-ci.

Pêcheurs responsables, les cotinards sont amoureux de leur métier et souhaitent qu’il puisse durer et être transmis aux plus jeunes.

Produits “phares” de La Cotinière

  • sole, bar, maigre, seiches, encornets, langoustines.

Convaincus que le consommateur est très demandeur de productions locales et identifiées, l’Organisation des Producteurs de la Cotinière et la Direction du Développement du Port ont réfléchi à la mise en avant de ces productions artisanales locales en misant sur la qualité des produits de la mer proposés aux consommateurs.bisque la cotinère

  • La transformation complète l’activité

Chaque année d’importants volumes de poissons et de fruits de mer ont été transformées en bisque et en conserves.


Le port de pêche et ses produits

La Cotinière : 1er port de pêche artisanal de Charente-Maritime

Flottille actuelle

95 navires soit 300 marins partent en mer, tout au long de l’année, pour des marées de 24 à 72 heures et malgré quelques mouvements, la flottille du port de la Cotinière reste stable.

L’activité de la pêche encourage l’implantation de zones d’activités allant de la construction-réparation navale, de l’avitaillement des navires et de services aux armements à la filière navale de la criée municipale, aux ateliers de mareyage et aux entreprises de transformation du poisson. Cette activité est un véritable moteur économique, car le port contribue fortement à l’activité touristique de la commune de Saint-Pierre d’Oléron et de toute l’Ile d’Oléron.

  • Toutefois, pour faire face aux éventuelles difficultés futures de leur activité, les responsables portuaires mettent en place des démarches de qualité et de traçabilité qui permettent une reconnaissance du produit, le développement des ventes et une meilleure productivité, de façon à pérenniser une filière qui reste fragile, car très dépendante de la ressource, de la gestion collective de la filière et des consommateurs.

Un peu d’histoire : La criée a fêté récemment ses 100 ans !

La pêche est une activité ancienne à La Cotinière qui, de vivrière, pratiquée en appui de l’agriculture et de la viticulture, est devenue peu à peu une activité professionnelle à part entière, axée sur des savoir-faire transmis au sein des familles. En appui de l’agriculture et de la viticulture, la pêche artisanale est devenue peu à peu une activité professionnelle à part entière.

  • Originalité, la criée est gérée depuis toujours par la Municipalité de Saint-Pierre d’Oléron, en contact permanent avec les marins et mareyeurs du site de La Cotinière.

Les principales espèces vendues

Le port de la Cotinière offre une diversité importante des espèces pêchées, notamment la sole, la langoustine, le bar, le céteau… en tout ce sont plus de 90 espèces qui sont débarquées au port et vendues à la halle à marée 2 fois par jour, 5 jours pars semaine.

  • L’activité de la halle à marée est en constante progression. Des résultats très satisfaisants sont à mettre à l’actif de la flotte artisanale côtière.

“Export” de pêche, 6ème port de France

Si le port de la Cotinière est très bien placé au niveau régional, l’export représente un pourcentage important du chiffre d’affaires des mareyeurs, notamment en ce qui concerne la sole et le bar (plus de 40 % du total de la production).

  • Les autorités portuaires ont su, ces dernières années, moderniser l’outil de travail: criée informatisée et entièrement rénovée, élévateurs à bateaux, grues de débarquement, viviers, boxes de mareyage….ce qui fait du port de La Cotinière le premier port de pêche charentais.

Le port de pêche municipal de La Cotinière : un fort impact économique positif sur l’économie locale.

port peche la cotinière oléronEn effet 350 emplois embarqués sont créés directement par l’activité de la pêche et autant à terre, dans les emplois liés à l’organisation, la commercialisation et les autres métiers du site.

  • Par ailleurs, le port de La Cotinière, caractérisé par son dynamisme et son activité permanente, présente un certain nombre de particularités qui attirent le tourisme.

La plus importante étant bien sûr, la possibilité à toute personne, d’assister à la criée, grâce à une galerie d’accès où des panneaux explicatifs permettent de comprendre l’activité portuaire et de vente sous criée (s’inscrire pour les visites auprès de la Maison du Tourisme de l’Ile d’Oléron).

Les projets en cours : une extension du port avec un nouveau bassin en eau profonde verra le jour en 2021 ! ce qui permettra aux bateaux de ne plus être tributaires des marées et de pouvoir accueillir des bateaux extérieurs…


st vaast bateaux

St-Vaast la Hougue – Val de Saire 2017


Présentation de l'équipe

btx st vaast spi 201517ème participation pour les saintvaastais. 10ème en 2016, l’équipage remportait une manche pour la 1ère fois de leur “carrière”.

“Participer au Défi, c’est non seulement mieux comprendre le milieu de la voile, dont nous devons encore acquérir les techniques et subtilités en régate… Et c’est aussi faire connaître ce petit port de la Manche et éprouver une certaine fierté à défendre et promouvoir l’image du Cotentin.”

C’est avec enthousiasme que nous défendrons les couleurs du Val de Saire sur le plan d’eau de nos amis de Lesconil.

L’équipage saintvaastais

  • Les pêcheurs :St vaast gagne 1 course

Christophe BURNEL, pêcheur (skipper)
Xavier HELIE, pêcheur, ostreiculteur
Arthur MAREST, pêcheur

  • Filière pêche :

Charles DOUCET, ostréiculteur
Loïc ROULAND, ostréiculteur

  • Plaisanciers :

Pierrick LETOUZE

Le défi à terre

Le stand : de grands panneaux vous présentent le port de Saint-Vaast la Hougue et le Val de Saire. Il y a également des photos retraçant leurs précédents défis. Et puis, il y a des pavois, la banderole des sponsors ainsi que la banque d’accueil de l’Office de tourisme.

Présentations d’activités culturelles, touristiques et nautiques

stand St vaast Val de SaireDes produits de vente : tee-shirts, bobs, casquettes, mugs… Gâteaux et chocolats du Val de Saire.
Une expo sur les tours Vauban saintvaastaises, classées au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 6 ans.
Une exposition photo sur le Marité, et le Fleur de Lampaul ainsi que sur les attraits touristiques du canton de Quettehou.

Des fiches recettes de Normandie Fraîcheur Mer, afin de bien cuisiner,des produits de la mer seront à la disposition du public, et bien entendu, des dégustations d’huitres de St Vaast seront organisées dans notre stand.

Dégustations et produits locaux :

st vaast stand huitresLe public pourra également découvrir les produits de la région : les gâteaux des boulangeries ‘Gibon’ de Saint-Vaast et ‘Marie’ de Quettehou, des caramels normands et des chocolats au Calvados de la chocolaterie ‘Marie’ de Quettehou.

Huitres de Saint- Vaast la Hougue, huître charnue élevée en parcs dans la baie de St Vaast, dont sa réputation au goût de noisette est mondialement connue.

Sur le stand : dégustation – vente tous les jours (midi et soir).
Et bien-sûr, des huîtres toujours lors de la dégustation façade maritime des ports de la Manche le vendredi 26 mai au Village.


A la découverte du port saintvaastais

Un port historique, lié à la mer

stvaast_portLa baie de St Vaast est protégée d’un côté par le fort de La Hougue surmonté d’une tour et par l’île de Tatihou, fortifiée par Vauban, puis devenue un espace naturel de découverte ainsi qu’un incontournable musée maritime. Un bateau amphibie relie le port à l’île.

Ce port touristique du Val de Saire est très prisé des plaisanciers et yachtmen pour les régates d’été organisées dans la baie.

Une importante flottille de chalutiers et cordiers fréquente le port. Des casiers, chaluts et autres matériels de pêche encombrent ses quais pittoresques. La débarque du poisson est toujours un moment privilégié.

L’ostréiculture

culture huître st vaastL’exceptionnelle qualité de l’eau de la baie de St Vaast est propice à l’ostréiculture que l’on y pratique depuis le 18ème siècle.

L’huître de St Vaast, mondialement connue, peu grasse, légère, fine et normalement salée est vendue directement par les ostréiculteurs. Elle peut aussi se déguster accompagnée de fruit de mer de la côte dans les nombreux restaurant situés en bordure de quai.

  • Quelques chiffres sont aujourd’hui significatifs pour situer l’ostréiculture normande : de 1.000 tonnes en 1970 (2 à 3% de la production nationale), le tonnage annuel passe à 10.000 tonnes en 1976 (12% du chiffre national), puis à 20.000 tonnes en 1984. Enfin, aujourd’hui, le tonnage est de l’ordre de 30.000 tonnes. Ainsi, une huître sur quatre produite en France est normande.

De l’estuaire de la Saire à celui de la Sinope, le bassin de l’Est-Cotentin tient une place de choix par son site autour de la Hougue, la qualité de ses huîtres et un niveau de production évalué à 6.500 tonnes.

En savoir plus sur l’ostréiculture à Saint Vaast la Hougue (clickez ici)


La pêche & les produits phares

stvaast entrée portpecheSitués au Nord Est du Cotentin, les ports de Saint-Vaast la Hougue et Barfleur sont les deux ports de pêche du Val de Saire.

La flottille

bateau peche stvaastSaint Vaast la Hougue, port à flot, à vocation pêche artisanale et navigation de plaisance dispose de :

Pêche côtière : 25 bateaux de 3 à 5 matelots par bateau

Petite pêche : 25 bateaux de 1 à 2 matelots par bateau

Types de pêche pratiquée

Saint-Vaast la Hougue forme avec Barfleur la première entité portuaire de Normandie pour la pêche aux arts dormants, pêcherie sélective fondée sur l’emploi de la corde, des lignes, des filets et des casiers, et c’est ensuite à un niveau un peu moindre, celui des arts traînants avec le chalut et la drague.

  • Coquille St Jacques et moules à la draguepecheur stvaast
  • Crustacés et bulots au casier,
  • Poissons (soles, plies, turbots, barbue…) au chalut,
  • Poissons (congre, raie, chien de mer, roussette, cabillaud) à la palangre.

Le produit phare pêché

La coquille Saint Jacques (Pectem Maximus) est particulièrement bien coraillée.

Production : A St Vaast, elle est pêchée par des bateaux de 12 à 16 m équipés de drague anglaise. Une pêche effectuée entre 0 et 80 milles nautiques pour des “marées” de 4 à 48h. Sur des zones de pêche selon l’époque de l’année : supérieure à 12 milles d’octobre à mai et inférieur à 12 milles (Baie de Seine) de décembre à mars.

Fourchette de prix : de 4 à 6 €/kg en poissonnerie (de 2 à 3 € à la débarque)

Conseils et recettes simples : Matelote de coquille, ou en poêlée, en carpaccio, en brochettes.

Conservation : au frais, 2 à 3 jours. Congélation : 6 à 9 mois.


Les recettes

Pinces de crabe à la crème de Whisky

Pour 4 personnes

  • Ingrédients :

6 grosses pinces de crabe crues
50 cl de crème fraîche
50 gr de beurre, 1 cuillère café huile d’olive
Piment d’Espelette
15 cl de vin blanc
5 cl de whisky

  • Préparation :

Fendre les pinces avec un marteau sans les décortiquer.
Les faire revenir au beurre avec l’huile 5mn.
Ajouter sel, pas trop, poivre, vin blanc et laisser cuire feu vif 10 mn.

Verser le whisky hors du feu et flamber.
Ajouter la crème fraîche et le piment d’espelette, rectifier l’assaisonnement et laisser mijoter à feu doux  5 à 10 mn.

Prévoyez des serviettes en papier…


Derniers articles