Articles marqués avec ‘Atlantique’

Photos 2015 : Jeudi Atlantique au Village

Jeudi 14 mai 2015 au Village des Pêcheurs :

pendant que les voiliers restent à quai pour cause de Bulletin M2téo Spécial (avis de grand frais)

La vie des stands, tourisme et gastronomie.

Grande dégustation des ports de la façade Atlantique

Le Forum Pavillon France :

  • Cours de cuisine pour les enfants puis les adultes avec Flying Chef.
  • Ateliers des Chefs :  2 shows culinaires animés par David DOUMONT du restaurant L’AFTER, et ensuite, par Nicolas MARIE du restaurant LE 6.3.

Concerts et animations :  chorale CALYPS’EAU – LE XV MARIN – DEAM’BULLE avec le Véhi’Bulle: la machine’Bulle d’exploration par la Cie du Serpent à plumes – LES GARS DE LA MARINE.

Photos 2015 : Village - Atlantique
« 1 de 2 »

Pays Bigouden 2015

Présentation

Pays Bigouden Mer 2014Les ports du Guilvinec, Loctudy, Lesconil et Saint Guénolé sont situés en Pays Bigouden, à 30 km de Quimper dans le sud Finistère, à la Pointe de la Bretagne. Vous trouverez une description des attraits du Pays Bigouden qui vous donnera envie de parcourir ce littoral !

  • 28ème participation au Défi des Ports de Pêche : Vainqueur en 2013, après une 1ère victoire sur le Défi en 2002, l'équipage du Pays Bigouden a participé à tous les défis depuis la création. A Pornic, il s'est classé 8ème en 2014. A noter 2 pêcheurs étaient présents sur toutes les éditions !
  • Les souhaits pour 2015 : une "place honorable" et "plijadur" !

Composition de l'équipage :

  • Les pêcheurs :

Stéphane Le Bec, skipper : pêche au chalut la langoustine et du poisson.Pays Bigouden Equipage 2014
Claude Scoarnec : retraité pêcheur langoustine.
Guy Gouzien, 28ème Défi !: retraité - pêcheur de bar et lieu, à la ligne (les dernières années).
Richard Goanec, 28ème Défi ! : retraité, ligneur les dernières années.
Mikaël Le Brun : pêche côtière au chalut la langoustine.

  •  La filière pêche :

Philippe Buquen, mareyeur.
Alain Hénaff, employé de marée.

  • Le plaisancier : Philippe Lambourg, kinésithérapeute.

Le défi à terrestand Pays Bigouden

Cette année, avec la participation des Offices de Tourisme des Ports Bigoudens, un stand vous attend sur le Village.
Il est tenu par Marie-Anne et se veut un lieu de promotion touristique, et également économique du Pays Bigouden.

Dégustations et produits locaux  :IMG_0234

Des dégustations de produits locaux sont prévus en semaine, en complément des langoustines, le jeudi 14 mai à 18h30 lors de la dégustation façade maritime Atlantique.

La pêche & les produits 'phares'

Historique : Ceux qui ont connu Le Guilvinec il y a 50 ans en sont toujours étonnés : l’essor des pinasses et des malamoks d’avant-guerre, celui des chalutiers thoniers des années 50-60, la naissance des armements de chalutiers hauturiers semi-industriels, mais aussi la montée en puissance des hauturiers de patrons artisans et par voie de conséquence celle des chantiers.FlottePecheGuilvinec_IMG_1630

Actuellement : la pêche se fait au chalut, à la palangre, au filet, au casier, à la drague, bolinche. 1er port de pêche artisanal Français, 3ème port de pêche français en tonnage et 2ème port de pêche français en valeur.

  • La flottille se compose de 105 bateaux dont 55 hauturiers (10 extérieurs fréquentant régulièrement le port), partant pour des marées de 8 à 15 jours, 35 côtiers et 15 petites pêches partant pour la journée. 407 marins embarquent à bord de ces bateaux.
  • Les produits « phare » sont la lotte et la langoustinepeche langoustines fraiches

La criée du Pays Bigouden

1er quartier Maritime (en valeur et en tonnage), Le Guilvinec est la Capitale Administrative du quartier bigouden. Il regroupe les ports de LE GUILVINEC-LECHIAGAT, LOCTUDY, LESCONIL, SAINT GUENOLE. L’immatriculation « GV » permet d’identifier les bateaux du quartier. L’ensemble bigouden forme une entité très typée de 255 bateaux et 897 marins.

Les espèces principales

La baudroie (ou lotte), la raie, le merlan, la seiche et l’églefin. Mais on trouve également la langoustine vivante, le Saint-Pierre, le rouget…

En chiffre

    Chiffres CCI 2009 et Le Marin

    • Ports en tonnage : 2ème LE GUILVINEC 13 984 t / 4ème SAINT GUENOLE 11 659 t / 12ème LOCTUDY 4 203t
    • Ports en valeur : 3ème LE GUILVINEC 52 852 M€ / 8ème SAINT GUENOLE 22 365 M€ / 11ème LOCTUDY 15 908 M€

    Petit tour des ports bigoudens

    Le Guilvinec – Léchiagat

    Né il y a plus d’un siècle d’une petite colonie de pêcheurs, le port de Guilvinec-Léchiagat est le 1er port de pêche artisanal Français

    • Identifié comme Cœur de la Pêche et Site Pilote du tourisme de Découverte du Monde la Pêche, il vous propose ses poissons du jour et des langoustines vivantes.
    • A visiter : Le Guilvinec : le port de pêche – Terrasse Panoramique : spectacle du retour de pêche des chalutiers et débarquement du poisson et crustacés, Haliotika « La Cité de la Pêche » pour découvrir les réalités des métiers de la pêche. Visite guidée de la criée avec la vente aux enchères du poisson, visite de la zone portuaire, embarquement sur chalutier professionnel, découverte des produits de la mer, initiation à la danse bretonne, plages familiales de sable fin, balade en mer aux étocs. Les plages de Guilvinec et Léchiagat/Tréffiagat sont labellisées « Qualité des eaux de baignade ».paysbigouden plage
    • Plomeur : La Pointe de la Torche est un site de renommée internationale pour le funboard et ses magnifiques champs de tulipes que l’on peut admirer au printemps.
    • Le Guilvinec, Plomeur et Treffiagat : sentiers côtiers, chapelles, églises, site mégalithiques, patrimoine, école de voile, surf, kite surf, stand up paddle, pêche à pied, tennis, équitation, marchés, marché nocturne, concerts…

    Penmarc’h

    Proue du Pays Bigouden, la Pointe de Penmarc’h séduit ses visiteurs par son authenticité et la diversité de son patrimoine culturel et naturel. Son air iodé, parmi les plus purs d’Europe en fait une destination nature par excellence. 

    • A ne pas rater : visite du phare d’Eckmühl le port de pêche de St Guénolé (1er port sardinier en France) avec ses visites guidées, le Centre de Découverte Maritime (vieux phare de Penmarc’h avec expositions sur le thème maritime), le musée de la Préhistoire, les rochers de St Guénolé aux formes plus curieuses les unes que les autres.
    • Activités sportives, tennis, mini-golf, voile, surf, kite, équitation, pêche à pied, pêche en mer, plongée.

    Loctudy

    Port de pêche artisanal typique du Pays Bigouden et réputé pour ses langoustines vivantes, Loctudy est aussi une très agréable station balnéaire qui déroule, sur 12km de côte, un littoral authentique et varié : plages, pointes rocheuses et bergers d’estuaire.

    • Les pointes vous invitent à la pêche et les nombreuses plages de fin sable blanc sont des espaces de liberté sûrs pour petits et grands et abrités des vents. Pays à forte identité culturelle, vous y découvrirez un riche patrimoine au détour des rues et des chemins.
    • Port de plaisance – Ecole de Voile – Ecole de natation pour les petits – GR 34 –
    • Port de départ pour les croisières aux îles Glénan et sur la rivière de l’Odet… Des vacances en famille dans un univers préservé : venez, nous vous attendons !
    • A visiter : le port de pêche (vente à la criée à 16h30 sauf WE) – Eglise romane du XIIème – Manoir de Kérazan – Stèle gauloise – Croix Celtique – Menhir de Pen Laouic sur le sentier de randonnée.

    Lesconil – Pont l’Abbé pontlabbe bigoudennes

    Deux communes vous offrent une diversité idéale pour vos vacances en famille ou entre amis.

    • Envie de shopping et de visites ? Pont l’Abbé, capitale du Pays Bigouden vous invite à découvrir ses petites ruelles jalonnées de commerces uniques, son Musée Bigouden incontournable pour admirer la célèbre coiffe bigoudène et les costumes brodés. Ne manquez pas le sentier pédestre le long de la rivière et du port avec la vue sur le pont habité.  
    • Envie de farniente sur la plage ? Lesconil vous offrira 4 plages de sable fin abritées idéales pour les enfants et la pêche à pied en famille. Au retour de plage prenez le temps de découvrir le petit port typique de Lesconil. Flâner dans les ruelles et profitez des terrasses donnant sur le port pour vous détendre.

    Recette

    Lotte à l’armoricaine         

    • Ingrédients : Pour 4 personnes

    1.2 kg de lotte, Huile 10 cl de cognac
    sauce : 2 cuillerées de concentré de tomate
    1 boîte de tomates pelées
    1 oignon, 1 gousse d’ail, Sel, poivre
    ½ verre de bouillon de fumet de poisson
    1 pincée de piment de Cayenne
    20 cl de vin blanc sec

    • Préparation :

    Couper la lotte. Fariner les morceaux. Faire chauffer l’huile dans la sauteuse et y faire revenir le poisson. Le flamber au cognac. Égoutter les morceaux de lotte et les réserver.
    Mettre la sauce obtenue dans une casserole, ajouter le vin blanc, les tomates, les épices, le bouillon, l’oignon et l’ail hachés finement. Laisser frémir pendant 30 mn à feu doux.
    Remettre les morceaux de lotte et laisser cuire à nouveau pendant 15 mn à feu doux.
    Présenter dans un plat creux et décorer de persil haché ou de ciboulette.

    Ile d’Yeu – Germonou 2015

    Présentation

    ile yeu sous spiAprès une 'période d'interruption', l'Ile d'Yeu est revenu sur le Défi des Ports de Pêche à l'Ile de Groix en 2009. Depuis, 'Germonou' participe tous les ans et devient un sérieux client en mer et à terre !

    • A Pornic en 2014, Yeu se classait 4ème au général.
    • L'Ile d'Yeu a aussi accueilli le 25ème Défi des Ports de Pêche en 2012... 20 ans après leur première organisation du défi. Yeu prixLes 2 éditions resteront mémorables ! Comme dirait un paimpolais : "une réussite TOTALE"  !

    Composition de l'équipage islais  "Germonou" :

    • Les pêcheurs :

    Rémy Jolivet, Daniel Besseau, Denis André, Matthieu Thibaut

    • DSC_0007La filière pêche :

    Christophe GROISARD – responsable du tri à la criée

    • Le plaisancier : Pascal GIRARD

    Le défi à terre

    L’équipage sera soutenu par une équipe très motivée !stand yeu

    • Le stand de promotion de l’Ile d’Yeu :

    L'espace est animé par un élu,  Henri ARQUILLIERE adjoint au maire, et par une employée de la mairie, Solen GLOAGUEN.
    Présentations de produits locaux, des réalisations des artisans créateurs locaux.

    Dégustations et produits locaux  :stand Yeu

    Toasts de différentes rillettes de poisson et dès de poissons fumés. Ainsi que des douceurs produites sur l'ïle d'Yeu...
    En particulier avec 'Germonou', Yeu sera présent le Jeudi 14 mai à 18h30 lors de la dégustation façade maritime Atlantique au Village.

    La pêche sur l'Ile d'Yeu

    Longtemps 1er port thonier de la côte atlantique l'Ile d'Yeu voue encore à la pêche une place active, débarquant sur ses quais : bars, lottes, soles, turbots, dorades, merlus et autres barbarins qu'avoisinent les nobles crustacés.

    Flottille actuelle : 30 bateaux pour 130 marinsbateau peche yeu

    • 12 Pêche au large
    • 4 Pêche côtière
    • 14 Petite pêche

    Le centre de marée :

    Une criée aux normes Européennes, mise en fonction en 1995.

    > 900 m² de surface de vente
    > 1 vente informatisée par jour, le matin
    > Fourniture de glace (stockage 25 t ) avec inscription
    > Un frigo tampon
    > 150 m de quai de débarquement avec 5 grues
    > 5 magasins de mareyage
    > 6 Mareyeurs agréés sont implantés à la criée

    Les principales espèces vendues

    -> débarquées à la Criée de l'Île d'Yeu et à la Criée des Sables d'Olonne (2013) :
    • Lotte : 445 tonnes / an
    • Sole : 282 tonnes / an
    • Bar de ligne : 70 tonnes / an
    • Merlu / Merluchon : 1280 tonnes / an
     yeu Aerien Port

    A la découverte de l'Ile

    L’Ile d’Yeu...

    cote ile yeuest située dans le département de la Vendée (539 664 habitants répartis sur 282 communes réunies dans 31 cantons) et la Région des Pays de la Loire. L'île d'Yeu se situe à 17km au large de la côte vendéenne. Voir la galerie de photos sur l'Ile d'Yeu, ici.

    • L'Ile concentre sur ses 23 km² de terres émergées une grande diversité de paysages :

    longues plages et dunes côtières fixées par des bois de résineux ; côte sauvage aux falaises altières enserrant des criques de sable blond ; landes à l'herbe rase où frissonnent les armérias ; chemins creux sillonnant les combes et côtoyant les falaises ; bocage aux multiples parcelles où se nichent à l'abri des frondaisons de saules et de prunelliers, les maisons basses au toit de tuiles et volets de couleur.

    • Ile de 5000 habitants dont un quart a moins de 25 ans, l'Ile d'Yeu est une terre vivante, conviviale, profondément marquée par cet appel du large qui envoûte tous ceux, amoureux de la mer, qui ont, un jour, choisi d'y jeter l'ancre ne serait-ce qu'un moment. Ne dit-on pas ici : " Oya deux jours, Oya toujours ".

    Un peu d’histoire :

    • Naissance d’une île :

    Tantôt île tantôt presqu'île suivant le niveau des océans, l'Ile d'Yeu a connu son insularisation continue et ultime autour de 5000 avant notre ère. Aujourd'hui longue d'environ 10 km sur une largeur moyenne de 4 km, sa superficie avoisine les 23 km2.

    • Préhistoire :

    A l' époque de son rattachement continental, de petits groupes ont pu s'y installer. L'île possède une exceptionnelle densité de traces (gravures) et de monuments mégalithiques (menhirs, dolmens,…) témoignages de la présence humaine au néolithique (- 5300 en Vendée - 3000 ans avant J.C.). L'Ile d'Yeu fut sans doute un lieu de culte plus qu'un habitat.

    • Moyen-âge :

    La tradition rapporte qu'au VIème siècle, St-Martin de Vertou aurait évangélisé l'île et que les moines de St-Colomban venus de l'abbaye irlandaise de Bangor auraient fondé le 1er monastère dédié à St-Hilaire. La fondation fut ruinée au IXème siècle par les Normands. Au Xème siècle, des moines de Marmoutier (près de Tours) et de St-Cyprien de Poitiers édifient un nouveau monastère dit de St-Etienne sur les hauts de Ker-Châlon et contribuent à la construction de l'église paroissiale de St-Sauveur.

    Au XIXème, sous le second empire, une citadelle pouvant héberger une garnison de 400 hommes fut édifiée sur une colline dominant Port-Joinville. Prévue pour servir de défense littorale, elle accueillit à plusieurs reprises des prisonniers d'état dont le plus célèbre fut le maréchal Pétain.
    • Du XIVème au XVIIIème, l'Ile d'Yeu, seigneurie puis marquisat au XVIIème,

    appartient successivement à de grandes familles qui déploient, selon les époques, un système de défense destiné à protéger la population des nombreuses incursions étrangères (espagnoles, hollandaises, anglaises). Mentionné en 1356, un château fort bâti sur un rocher séparé de la falaise Sud par un large fossé subsiste encore de nos jours.

    • En 1785, Louis XVI rachète la seigneurie insulaire où l'exemption d'impôt royal notamment des taxes sur le sel et le tabac donnait lieu à des pratiques de contrebande devenues considérables.
    Pendant la révolution, les insulaires ne prennent pas part au soulèvement insurrectionnel vendéen.

    Recette de l'Ile d'Yeu

    Salade de Thon cru

    Ingrédients :logo-mairie-yeu

    1 belle tranche de thon
    Gros sel
    Huile
    Vinaigre
    Pomme de terre
    Tomates
    Persil et échalotes
    Œufs durs

    Recette :

    Envelopper la tranche de gros sel pendant environ 2 heures. Rincer soigneusement et découper le thon en petits dés. Laisser mariner dans un peu d’huile 1 heure si possible afin d’enlever l’amertume du sel.
    Egoutter.
    Préparer une salade avec des pommes de terre et des œufs durs chauds ou tièdes, les tomates coupées en petits quartiers, l’échalote hachée et le persil.

    Suggestion :

    On peut remplacer le thon par des filets de maquereaux ou du chinchards, de la sardine ou des anchois (pour ces 2 petits poissons, mettre 1 heure seulement dans le gros sel).

    La Tremblade – Ronce les Bains 2015

    Présentation

    Spi la Tremblade La Tremblade est située dans la presqu'île d'Arvert, sur la rive gauche de l'estuaire de la Seudre, dans le département de la Charente-Maritime et la région Poitou-Charentes.L'océan Atlantique limite la commune sur sa partie occidentale, où une station balnéaire s'est développée au XIXe siècle : Ronce-les-Bains. En savoir plus et séjourner : Office de Tourisme : www.la-tremblade.com

    L'association des Marins Pêcheurs Trembladais

    Présents depuis longtemps sur le Défi, ce sont des Outsiders : 1 course gagnée en 2013 et 6ème du classement général du Défi de Pornic en 2014. Motivations : "la rencontre entre confrères de différents ports de France promouvoir nos produits locaux et faire connaitre notre métier."

    Composition de l'équipage :

    laTrembladeIMG_7612- PAILLE Jacky, "jeune retraité", ex - patron marin pêcheur du chalutier «LA CAILLE DE L'OCEAN» armé à la petite pêche, (longueur 10,48 m) pour la pêche au chalut et à la ligne de fond de mars à novembre. La drague aux coquilles et aux pétoncles en février, novembre et décembre. La pêche à la civelle de novembre à mars.
    - HERVE Jean-Philippe, "jeune retraité", ex-patron marin pêcheur du fileyeur (9 m) «LE SAMOURAÏ» armé à la petite pêche, pour la pêche aux filets maillant et aux palangres de mars à novembre. La drague aux pétoncles en février, novembre et décembre.
    La pêche à la civelle de novembre à mars.
    - Filière pêche : DSC_0057
    BOURSIER François, ouvrier ostréicole dans les établissements SPECIALES Gillardeau à Bourcefranc,
    BIROT Emmanuel, mareyeur ostréiculteur,
    PAILLE Samuel, fils de marin pêcheur,
    - Plaisancier : NEAU Dimitri, moniteur de voile à la station voile de La Tremblade.

    Le défi à terre

    IMG_0248L'équipe du stand La Tremblade - Ronce les Bains est constituée de Marie-Thérèse PAILLE,  femme de marin pêcheur, conseillère municipale à La Tremblade, et Philippe GUILET, Maire - adjoint , Président de l'Office de Tourisme de La Tremblade ainsi que de Thierry LEQUES, président de la SNSM et Nelly LEQUES.

    On y présente les aspects touristiques, les activités et produits artisanaux de la commune.

    Dégustations et produits locaux  :IMG_0225

    Rillettes d'huîtres "La Trembladaise", Soupe de Poissons, Velouté poissons-langoustines, Pineau Charentais,...

    Tous les jours au stand et le jeudi 14 mai à 18H30, pour la grande présentation des ports de la façade Atlantique.

    Pêche et produits "phare"

    bateaux Tremblade 2La pêche trembladaise

    On compte une dizaine de chalutiers (ligneurs, fileyeurs, dragueurs), qui exercent la petite pêche. Ils sont répartis dans les différents ports de la Charente-Maritime les trois-quarts de l’année (La Rochelle, Boyard ville, La Tremblade, La Cotinière, La Palmyre, Royan). Seuls deux bateaux restent à l’année au port de La Tremblade.

    Les produits pêchés

    • Les plus courants sont : Les céteaux, la sole, le bar, la seiche, l'encornet, le maîgre, le mulet, le merlu, le merlan, la dorade, l'anguille, la crevette grise, le pétoncle, la coquille saint-jacques, le vannet, l'huître plate, ainsi que tous les divers poissons et coquillages que l’on peut rencontrer sur notre littoral charentais.
    • A partir de Novembre et jusqu’à Mars, les pêcheurs se regroupent à La Tremblade pour la pêche à la civelle sur la Seudre ainsi que pour les coquilles St jacques, pétoncles, Huîtres Plates qui se pêchent dans les Pertuis charentais.

    Ceci fait que nos marchés de La Tremblade Ronce les bains sont attractifs et colorés et très appréciés par la clientèle à la fois estivale et locale. Certains pêcheurs vendent eux-mêmes leur pêche sur les marchés de La Tremblade –Ronce les bains. Cela permet à la clientèle d’avoir du poisson du jour et suivant les saisons. Qualité et fraîcheur étant reconnues dans la région.

    A la découverte de la commune

    Principales caractéristiques de la commune de La Tremblade/Ronce Les Bains : sa forêt de 5000 hectares qui s’étend jusqu’à l’océan, ses 25 kms de plages, son port de pêche et son port ostréicole, le chenal de la Grève et La Seudre.
    Le chenal de la Grève sert principalement à l’accostage des embarcations ostréicoles et regroupe les cabanes. Il s’étire sur 1800 mètres. Son tracé rectiligne montre qu’il n’est pas naturel : auparavant il existait le chenal de La Lasse au parcours très sinueux avec une circulation très difficile. En mai 1775, des travaux de creusement et de redressement du chenal furent entrepris. L’aménagement se termina en 1885, une période aussi longue due à un travail difficile et un coût des travaux plus élevé que prévu initialement.

    Les cabanes :

    • Le chenal est donc bordé de part et d’autre de cabanes ostréicoles, sur la rive gauche, une cabanes Tremblademajorité d’établissements d’expédition avec l’accès à la route ; sur la rive droite, d’accès plus difficile, nous trouvons des cabanes d’expéditeurs.
    • Par cabane, il faut entendre ateliers plus ou moins rudimentaires où sont effectués les différentes manipulations sur les huîtres : détroquage (les huîtres sont mises une à une), triage par grosseur, mise en poche, lavage, mise en cageot pour l’expédition.
    • Pour la couleur noire de ces cabanes : les ostréiculteurs ont commencés à peindre leur cabane en noir pour finir les pots de peinture commencés en repeignant leurs bateaux.
    • Une partie des cabanes alignées le long du chenal notamment sur la rive droite ne sont plus en activité ostréicole. Mais afin de les conserver et de les réhabiliter, la mairie à mis en place un cahier de prescription pour l’entretient de ces établissements : ce cahier vise à conserver le caractère pittoresque du lieu et une certaine homogénéité entre les cabanes. Elles ne devront ni ressembler ni servir de maisons d’habitations, le cahier des charges s’intéresse à l’aspect extérieur et intérieur des cabanes. Les cabanes en mauvais état seront reconstruites à l’identique de leur architecture originelle, sur les terrains ne comportant pas de cabanes, il pourra en être édifier une après accord de la commission avec toujours les mêmes contraintes. L’environnement extérieur devra toujours être entretenu, et les clôtures sont interdites. Des recommandations sont aussi faites sur les appontements, où les bateaux viennent s’amarrer. La Grève continue donc à conserver cet aspect grâce aux ostréiculteurs et particuliers qui jouent le jeu et souhaitent conserver ce patrimoine.
    • Plus loin sur le chenal, ces cabanes servent aussi de petits restaurant, où l’on déguste les huîtres et autres fruits de mer, notamment l’éclade de moules (moules cuitent avec des éguilles de pin).

    La Seudre :

    • La Seudre dont le nom dérivé de «ser» = rivière.La Seudre
    • Davantage qu’un estuaire, c'est un bras de mer peu profond et bien abrité. La Seudre est un petit fleuve côtier de 61 kms, de direction SE-NO qui prend sa source en Saintonge aux environs de Saint Genis de Saintonge et qui s’écoule en pente très douce (1% en moyenne), parallèlement à la Gironde jusqu’à l’Océan Atlantique en face de l’île d’Oléron.
    • La Seudre est bordée de tout son long par les marais de claires, ces petits bassins où l’on procède à l’affinage des huîtres de Marennes Oléron.
    • A marée basse, le long de la Seudre, on aperçoit les parcs à huîtres. Pour s’y rendre les ostréiculteurs utilisent de larges bateaux à fond plat : les chalands ou les plates, étudiés pour le transport des marchandise et qui peuvent se déplacer avec très peu d’eau. Autrefois en bois, maintenant en aluminium.
    • Le pont de la Seudre relie les deux rives, auparavant les populations utilisaient le bac pour se déplacer.
    • Manifestations sur la Seudre : Remontée de la Seudre (tout ce qui peut flotter), Fête de la Mer, salon national du Matériel Ostréicole de La Tremblade.
     bateaux Tremblade 1bateaux Tremblade 3

    A découvrir sur la Grève à La Tremblade

    • LES CHEMINS DE LA SEUDRE : Circuit de randonnées à pied, à vélo La Tremblade - Mornac Sur Seudre.
    • Au bout de la Grève, promenades en mer, bateaux-passeurs (juillet/août).
    • Expositions d’œuvres artistiques et artisanales
    • Vente de vêtements marins

    Derniers articles