Etaples sur Mer 2015

Présentation

Toujours accueillant, de bonne humeur et heureux de participer au Défi ! L'essentiel est d'être présent...EtaplesIMG_7646
  • 7ème participation au Défi des Ports de Pêche pour les pêcheurs étaplois : ils ont débuté lors de l'édition organisée par les voisins de Boulogne sur Mer en 2007. Absent en Corse en 2008, l'équipage est revenu tous les ans jusqu'à Pornic en 2014 où ils se classaient 18ème.

Composition de l'équipage :

  • Les pêcheurs :

- Guy MERLAUD, marin retraitéEtaplesIMG_7644
- Luc PERRAULT, patron pêcheur, chalutier 24 mètres "Sainte Catherine Labouré"
Mathieu LOTH, marin chef-mécanicien, chalutier 24 mètres « Gloire à Marie IV »
- Pascal WACOGNE, marin, chalutier 24 mètres « Arc en Ciel »
- Marc PERRAULT, patron pêcheur, chalutier 24 mètres "Sainte Catherine Labouré", vice-président du comité régional des pêches de Boulogne/mer

  • La filière pêche :

- Eric GOSSELIN, directeur cooperative maritime étaploise (CME)EquipageEtaple
- Lionel CHAUCHOY, employé coopérative maritime étaploise (CME).
- Eddy BELLEMBERT, employé coopérative maritime étaploise (CME)

  • Le plaisancier : Jean-Baptiste MORES, ingénieur, président du club de voile de la Canche.

Le défi à terre

Spécialités locales seront présentés au public : soupes de poissons, spécialités de harengs, maquereaux poivrés, "passe-pierre",...

Dégustations et produits locaux  :

Etaples/Mer sera présent le vendredi 15 mai à 19h lors de la dégustation façade maritime Manche au Village.

La cité des pêcheurs en côte d'opale

Situé à l'embouchure de la Canche, Etaples est un port à marée qui connaît depuis fort longtemps une activité maritime. port Etaples
  • Il apparaît au IXe siècle sous le nom de "Stapula" signifiant ville de foire, de marché.
  • A la fin du 19eme siècle, le port compte 90 bateaux de pêche pour près de 1000 inscrits maritimes.

La ville est tournée vers la mer et le monde maritime ne se résume pas uniquement aux pêcheurs. De nombreux autres métiers existent qui vivent indirectement de la pêche (tonneliers, mareyeurs, cordonniers, charpentiers de marine,…).

  • Les marins étaplois ont toujours eu l’habitude de rejoindre Boulogne sur mer, port en eau profonde, accessible en permanence pour débarquer la pêche fraîche, chercher un abri lors d’un coup de vent.

Les cartes postales de la fin du 19ème siècle montrent souvent des lougres étaplois, manœuvrant ou débarquant le long des quais de la jetée de Boulogne.
De plus, la motorisation, le tonnage croissant des unités et l’ensablement progressif de la baie de Canche va accentuer à compter du milieu du 20ème siècle, la migration des pêcheurs étaplois vers Boulogne..

  • Dans les années soixante dix, la flottille fréquente encore les bords de Canche,

mais à titre exceptionnel, notamment pour les périodes d'entretien qui à compter de 1972 pourront être effectuées sur un terre-plein prévu à cet effet ou les bateaux seront déposés par l’engin de mise à sec, le roulev. Notons qu’une flottille d’environ 25 petits crevettiers est toujours présente à cette époque.

  • En 1990, il ne reste à Etaples que 11 chalutiers, d’une longueur maximum de 10 mètres, montés par deux ou trois hommes qui débarquent la pêche quotidiennement.

Le plan « Mellick » aura raison d’une grande partie d'entre eux.peche etaples

  • Aujourd’hui, il ne reste plus qu'un fileyeur qui débarque chaque jour sur le quai étaplois

Enfin une quinzaine de chalutiers côtiers rejoignent le port pour les services de mise à sec lorsque les coefficients de marée le permettent, mais aussi pour débarquer leur pêche.

La pêche & les produits 'phares'

Pêche pratiquée
Les étaplois arment des navires de 12 à 24 mètres principalement au chalut de fond et pélagique de nuit.
30 000 tonnes sont débarquées chaque année à Boulogne dont la moitié par les chalutiers étaplois.
La coopérative maritime étaploise (CME) créée en 1957 reste à ce jour la plus grande de France. 40 bateaux, 300 inscrits maritimes et 50 personnes à terre. La pêche est vendue en criée sur Boulogne.

Produits Phares
Les espèces principales sont : merlans, cabillauds, harengs, maquereaux, encornets, rouget-barbets, soles, coquilles saint-Jacques et lieu noir pour les hauturiers.

Les recettes étaploises

labelPecheursEtaplesDos de cabillaud rôti aux bulots

  • Ingrédients : pour 4 personnes
4 dos de cabillaud avec peau de 180 g
500 g de bulots
25 cl de crème fleurette
1 noisette de beurre, 10 cl d’huile d’olive
2 échalotes ciselées, 20 g d'ail haché
2 tomates mondées, épépinées et coupées en dès
1 c. soupe de persil hâché
1 trait de Cognac
  • Cuisson du poisson : Préchauffer le four à 200°C. Poêler les dos de cabillaud côté peau avec le beurre; puis les cuire au four 10 minutes (selon l'épaisseur).
  • Préparation de la sauce :
Faire suer dans l'huile d'olive les échalotes avec l'ail sans aller jusqu'à la coloration.
Ajouter les bulots préalablement décoquillés et coupés en 2 ou 3 (selon leur grosseur). Bien les faire revenir et flamber avec un trait de Cognac. Ajouter la crème fleurette, laisser réduire légèrement.
Ajouter les dès de tomates et le persil au moment de servir.
  • Dressage :
Dresser sur l'assiette les bulots en sauce avec le cabillaud (peau au-dessus).
Le chef vous conseil de servir ce plat avec quelques rattes du Touquet.

Mots-clefs : , , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Derniers articles