Lorient 2015

Présentation

Organisateur du DEFI DES PORTS DE PECHE en 2006, le défi lorientais participera pour la 17ème fois  à l'événement en 2015 !

  • Lorient Port de Pêche s'était classé 10ème à Pornic en 2014.

Composition de l'équipage

  • Les pêcheurs :Lorient au près 2014

Skipper, Ludovic BERTIN : patron pêcheur du bateau "Océane". Il pratique la pêche au filet droit et maillant.
Laurent TREGUIER : patron pêcheur du bateau "Côte d'Ambre". Pratique la pêche au chalut.
Damien LE FLOCH : patron pecheur du chalutier OURAL.

  • Filière pêche :

Lorient équipageJean-Marie DUCLOS : responsable d'exploitation au port de pêche de Lorient Keroman.
Alain NICOLAS : technico-commercial à la coopérative maritime de Lorient.

  • Plaisancier, Yves BARONNET : responsable technique au port de pêche de Lorient Keroman.

Le Défi à terre

Le stand est animé par Emmanuelle BERTIN. Vous y retrouverez : stand Lorient

  • Une représentation des activités du port de pêche Lorient-Keroman.
  • Et bien-sûr, des informations touristiques, nautiques et événementielles de Lorient.

Dégustations et produits locaux

  • Langoustines !!!! Tous les jours en fin d'après-midi.IMG_0242
  • Produits présentés : Groix Nature (rillettes, soupe, confits de homard, tartare d'algues) et les produits de l'APAK, armement de pêcheurs produisant des rillettes de poissons frais de leurs pêches.

Lorient est aussi à retrouver lors de la dégustation proposée par les ports de l'Atlantique, jeudi 14 mai à 18H30, au Village.

La pêche & les produits 'phares'

Port de Lorient - Kéroman

Toutes les espèces de poissons y sont débarquées avec une spécificité sur la langoustine et les poissons de grands fonds.

  • Le 2ème port de pêche en FRANCE après BOULOGNE/MER, 1er port de pêche de langoustines vivantes.

Quelques chiffres : 22 106 tonnes vendues sous criée en 2009 / 100 000 tonnes de poisson transformées par an / 270 entreprises (dont 25 en transformation)  et 3000 emplois directs.

  • Flottille de 118 navires : 25 Pêche au large, 51 Pêche côtière et 42 Petite pêche.

vue aérienne port de lorient

Espèce "phare" : la langoustine vivante

A Lorient, le consommateur a l'assurance de pouvoir acheter tout au long de l'année des produits extra-frais : sole, bar, merlu, rouget, ...
Mais le produit phare sur le port de Keroman, c'est bien la langoustine vivante ! Une véritable spécialité pour Lorient, 1er port français en la matière.
Les pêcheurs lorientais ont développé pour cela une technique particulière. Les langoustines sont pêchées au sud de l'Ile de Groix. Ramenées à bord, elles sont stockées vivantes dans les viviers, débarquées à quai, puis passées sous brumisateur avant d'être vendues à la criée au petit matin.

Types de pêche pratiqués

  • Pêche côtière : Pratiquée par des navires généralement de petite dimension (de 6 à 16 mètres) qui s’absentent du port pour de courtes marées moins de 96 heures. 39 % des navires lorientais pratiquent la pêche côtière. Les fileyeurs débarquent à 15h alors que les chalutiers débarquent entre minuit et 3h00 (démarrage de la vente à 4h00).

Donc 110 bateaux de 6 à 20 m, produits principaux : Langoustine, Sole, Lotte, Merlu

  • Pêche hauturière : Pratiquée par des bateaux de 18 à 45 mètres qui partent pour des marées de 4 à 10 jours, les ventes démarrent à 6h00. À Lorient, seul l’armement de la Scapêche (Intermarché) pratique cette pêche. Ses navires pêchent au large de l’Ecosse, et débarquent leur poisson (base avancée), avant de l’acheminer vers Lorient par la route.

25 bateaux de 20 à 45 mètres (Scapêche pour beaucoup), produits principaux : Julienne, Merlu, Lieu Noir, Elingue, ...

  • 50 % des bateaux lorientais utilisent le chalut, l’autre moitié utilise filets, casiers,  palangre…
    Le chalut est un filet en forme de poche ou d’entonnoir, traîné au fond de la mer (chalut de fond) ou entre deux eaux (chalut pélagique).

Recette

Une recette d'origine bretonne typique de lorient, alliant les langoustines à l'une des épices d'Inde que les marins rapportaient à Lorient.

Langoustines au Kari (ou curry)

pour 6 personnes
  •  1 kg de langoustines vivantes
  • 6 CS d’huile d’olive
  • 1 gousse d’ail
  • 1 petite boite de concentré de tomates
  • 75cl de muscadet
  • 10 cl de whisky
  • 1 cuillère à café de Kari Gosse (plus doux que le curry traditionnel. Il se marie à merveille avec les crustacés)
  • 25 cl de crème liquide
  • Thym et laurier
  • 1 pincée de sucre
  • Sel et poivre

Éplucher la gousse d'ail . L’écraser avec le plat d’un couteau. Dans un faitout, faire chauffer l’huile d'olive et ajouter l'ail. Faire revenir 1 minute puis rajouter les langoustines. Remuer pendant 3 mn avec 2 cuillères en bois.
Verser le whisky et faire flamber. Mouiller avec le muscadet et porter à ébullition. Incorporer le concentré de tomates et remuer consciencieusement. Réserver les langoustines sur un plat au chaud.
Rajouter le Kari au liquide de cuisson, ajouter une pincée de sel et de sucre et le thym et le laurier. Laisser frémir et reduire à feu doux pendant 15 mn.
Au dernier moment incorporer la crème, remuer puis rajouter les langoustines.
Laisser chauffer 5 mn. Servir aussitôt !

Recette à retrouver sur : terroirsdechefs.com

Mots-clefs : , , , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (1)

  • Jérôme

    |

    Salut les Lorientais,
    au plaisir de vous revoir en Normandie
    Amitiés à tout l’équipage.
    Jérôme

    Répondre

Laisser un commentaire

Derniers articles