La Cotinière – Oléron 2016


Présentation de l'équipe

En 2016, l’équipage débarque à Royan avec la fameuse Barre à Roue.
barre àroue champagne pour la cotinière 2015La Cotinière – Oléron a participé à toutes les éditions du Défi des Ports de Pêche depuis sa création, et décrochait le titre de vainqueur en 2015 pour la 1ère fois !

Composition de l’équipage cotinard

La cotinière sous spi Defi 2015Les pêcheurs : A l’instar du Pays Bigouden, à bord du voilier du port de pêche de l’Ile d’Oléron, 2 marins-pêcheurs ont participé à tous les défis…

Tristan Moreau : patron pêcheur d’un bateau de 16 mètres, pratique la pêche au filet à soles puis à lottes et turbots à la belle saison.
Adrien Autrusseau : patron pêcheur d’un bateau de 12 mètres, pratique la pêche au chalut l’été et traque la dorade royale l’hiver.
Tanguy Massé : patron pêcheur d’un chalutier pélagique de 12m, pratique la pêche au chalut de fond l’hiver, et sur le céteaux l’été.btx la cotinière oléron
Paul Meteau : matelot sur un ligneur de 10m, chasse le bar.
Jean-Jacques Griffon : retraité marin-pêcheur.
Remplacents : Frédéric Moreau : retraité, ancien patron pêcheur – fileyeur
Dominique Derrien : marin pêcheur – ligneur

  • Le plaisancier : Jérémie Steyaert, architecte naval.

Le défi à terre

stand de la cotinière oléronLe sympathique stand de la Cotinière est tenu Fiona, Sylvie, Frédéric ou Dominique (selon qu’ils naviguent ou non). Vous trouverez :

  • des brochures et visuels touristiques de l’Ile d’Oléron.
  • des produits locaux et artisanaux : Pineau des Charentes, Soupes de poisons, rillettes de poissons de la conserverie de la Cotinière (La Lumineuse) ainsi que la bière Ford Boyard.
  • Et aussi, de la cuisine en journée : une petite faim ? n’hésitez pas à venir chercher votre barquette de beignets et autres mets à base de produits de la pêche, selon les arrivages du jour : lotte, céteaux, crevettes, merlu, seiches…

DSC_0010Dégustations et produits locaux :

Bisque de Langoustines, pineau des Charentes, galettes oléronaises, sur le stand et le vendredi 6 mai à 19h lors de la grande dégustation de la façade Atlantique au Village.


Zoom sur la pêche cotinarde et ses produits phares

Pêche artisanale côtière et petite pêche

logo port cotinière oléronSeul port de pêche sur l’Île d’Oléron, situé sur la côte ouest, 120 bateaux débarquent régulièrement à la criée 2 fois par jour sauf le samedi.

  • Les espèces débarquées à La Cotinière le sont à l’issue de marées courtes (moins de 96 h de mer pour les navires côtiers et moins de 24 h pour les navires de petite pêche).
  • Ces navires pratiquent le chalutage, le filet, le casier (crevettes et gros crustacés) et la ligne (palangre) principalement.

La double caractéristique des navires cotinards est leur polyvalence (capacités à changer d’engins de pêche selon les saisons) et la recherche constante de la qualité.

  • En 2008, les chalutiers langoustiniers équipés de grilles pour l’échappement des juvéniles de langoustines et des petits merluchons ont été primés par une ONG environnementale internationale, dans le cadre d’un programme réunissant les navires pêchant cette espèce dans le Golfe de Gascogne.

Leurs travaux en partenariat avec les scientifiques (Ifremer – Aglia …) sont permanents pour améliorer l’impact de leur activité sur le milieu naturel et mieux comprendre les évolutions de celui-ci.

Pêcheurs responsables, les cotinards sont amoureux de leur métier et souhaitent qu’il puisse durer et être transmis aux plus jeunes.

Produits “phares” de La Cotinière

  • sole, bar, maigre, seiches, encornets, langoustines.

Convaincus que le consommateur est très demandeur de productions locales et identifiées, l’Organisation des Producteurs de la Cotinière et la Direction du Développement du Port ont réfléchi à la mise en avant de ces productions artisanales locales en misant sur la qualité des produits de la mer proposés aux consommateurs.bisque la cotinère

La transformation complète l’activité

Chaque année d’importants volumes de poissons et de fruits de mer ont été transformées en bisque et en conserves.


1er port de pêche artisanal de Charente-Maritime

Flottille actuelle

95 navires soit 300 marins partent en mer, tout au long de l’année, pour des marées de 24 à 72 heures et malgré quelques mouvements, la flottille du port de la Cotinière reste stable.

L’activité de la pêche encourage l’implantation de zones d’activités allant de la construction-réparation navale, de l’avitaillement des navires et de services aux armements à la filière navale de la criée municipale, aux ateliers de mareyage et aux entreprises de transformation du poisson. Cette activité est un véritable moteur économique, car le port contribue fortement à l’activité touristique de la commune de Saint-Pierre d’Oléron et de toute l’Ile d’Oléron.

  • Toutefois, pour faire face aux éventuelles difficultés futures de leur activité, les responsables portuaires mettent en place des démarches de qualité et de traçabilité qui permettent une reconnaissance du produit, le développement des ventes et une meilleure productivité, de façon à pérenniser une filière qui reste fragile, car très dépendante de la ressource, de la gestion collective de la filière et des consommateurs.

Un peu d’histoire : La criée a fêté récemment ses 100 ans !

La pêche est une activité ancienne à La Cotinière qui, de vivrière, pratiquée en appui de l’agriculture et de la viticulture, est devenue peu à peu une activité professionnelle à part entière, axée sur des savoir-faire transmis au sein des familles. En appui de l’agriculture et de la viticulture, la pêche artisanale est devenue peu à peu une activité professionnelle à part entière.

  • Originalité, la criée est gérée depuis toujours par la Municipalité de Saint-Pierre d’Oléron, en contact permanent avec les marins et mareyeurs du site de La Cotinière.

Les principales espèces vendues

Le port de la Cotinière offre une diversité importante des espèces pêchées, notamment la sole, la langoustine, le bar, le céteau… en tout ce sont plus de 90 espèces qui sont débarquées au port et vendues à la halle à marée 2 fois par jour, 5 jours pars semaine.

  • L’activité de la halle à marée est en constante progression. Des résultats très satisfaisants sont à mettre à l’actif de la flotte artisanale côtière.

“Export” de pêche

Si le port de la Cotinière est très bien placé au niveau régional, l’export représente un pourcentage important du chiffre d’affaires des mareyeurs, notamment en ce qui concerne la sole et le bar (plus de 40 % du total de la production).

  • Les autorités portuaires ont su, ces dernières années, moderniser l’outil de travail: criée informatisée et entièrement rénovée, élévateurs à bateaux, grues de débarquement, viviers, boxes de mareyage….ce qui fait du port de La Cotinière le premier port de pêche charentais.

Le port de pêche municipal de La Cotinière : un fort impact économique positif sur l’économie locale.

port peche la cotinière oléronEn effet 350 emplois embarqués sont créés directement par l’activité de la pêche et autant à terre, dans les emplois liés à l’organisation, la commercialisation et les autres métiers du site.

  • Par ailleurs, le port de La Cotinière, caractérisé par son dynamisme et son activité permanente, présente un certain nombre de particularités qui attirent le tourisme.

La plus importante étant bien sûr, la possibilité à toute personne, d’assister à la criée, grâce à une galerie d’accès où des panneaux explicatifs permettent de comprendre l’activité portuaire et de vente sous criée (s’inscrire pour les visites auprès de la Maison du Tourisme de l’Ile d’Oléron).


Mots-clefs : , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Derniers articles