Palavas les Flots 2014

Présentation

Palavas-les-Flots (Hérault, Languedoc Roussillon) est située à environ 6 km à vol d'hyppocampe au sud du centre de Montpellier, au bord du golfe du Lion et de la mer Méditerranée. Par la route, le trajet fait environ 10 km. Son territoire émergé est composé de cordons dunaires séparant deux étangs (de l'Arnel à l'ouest et du Méjean à l'est) et la mer.Palavas sous spi

  • La ville de Palavas-les-Flots, station balnéaire du sud de la France, est heureuse de vous accueillir sur ses plages ensoleillées. Ce petit port de pêche est aussi un lieu privilégié pour les balades à pied ou à vélo, en mer ou autour des étangs. Les visites des musées agrémenteront votre séjour.
  • Très animée, la station propose un agenda foisonnant d’animations, de concerts et de spectacles tout au long de l’année. Les passionnés de voiles et d’activités nautiques sont comblés !

Composition de l'équipage :

  • L'équipage porte haut les couleurs de sa commune et ses principaux soutiens sont la mairie, les commerçants et la Prud'homie de Palavas-les-Flots.
  • Les pêcheurs :

Sébastien BENEZECH, pêcheur
Thierry CARDAIRE, pêcheuréquipage Palavas
PhilippeTIMOTHEE , pêcheur
Thierry DENGERMA , pêcheur
André ALTERE , pêcheur retraité

  •   Le plaisancier :

JEAN-JEAN Bruno maître du port de Palavas

 Le défi à terre

pescaires palavasiens

  • Le stand est tenu par  Jean Marie BENEZECH dit "la cigogne", André ALTERE dit "le calimar", Michel ROUX, Daniel GUY et Jean-Marc KARLE.
  • Vous pourrez y découvrir Palavas, ses commerces et sa région touristique, les activités proposées comme le phare de la méditerranée, le musée Albert Dubout,  le musée de la pêche.

Dégustations et produits locaux

Des produits locaux et des recettes de sèche seront cuisinées dont la célèbre Rouille Palavasienne

palavas degustations rouille

 

 

Pêche & produits phares

  • Située entre la mer et les étangs, la pêche traditionnelle était le thon à la sinche et 'capetchades' (pêche a l’anguille).

Jusque dans les années soixante-dix, 65 pêcheurs vivaient de « l'étang de l'Or ». On y pêchait des anguilles, des jols, des daurades, des crevettes grises, des solettes... Les étangs étaient d'une telle richesse que les pêcheurs se permettaient, jusqu'en 1975, de prendre des vacances en juillet. C'est dire...
La pollution et l'exploitation ont menacé rapidement ces aires de vie aquatique. « Ils ont servi de stations d'épuration pendant des années, se souvient Jean-Marie Bénézech, la pollution a vidé les étangs ». Alors, les hommes ont dû se tourner vers la mer. « Nous avons dû changer de matériel, pour pêcher des soles, des merlans et des thons, décrit André Altère. Nous sommes repartis quasiment de zéro ».

Pêche côtière et "petite pêche" :

  • Sur les 250 pêcheurs travaillant à Palavas en 1960, il n'en reste plus qu'une trentaine, ainsi que 8 sur les étangs. Mais la tradition de la pêche avec de petites unités est toujours aussi forte. Chaque jour, il n'est que de voir les toiles blanc et bleu des parasols parsemant les quais, au bord du canal du Lez, et les visiteurs venant acheter leur poisson tout frais sur les étals protégés du soleil de plomb du Midi. Si frais qu'il saute parfois des bassines en plastique...

Aujourd'hui, les principaux produits de la pêche sont débarqués à la criée du Grau du Roi ou de Sète ; la pêche se fait au filet, trémail, palangre et toile ; il s'agit le plus souvent d'anguilles, loups, daurades, thons, et escargots de mer.
A Palavas les Flots, il y a aussi de la vente directe sur les quais le long du canal.

  • Les produits  «phare» sont l'anguille, la daurade royale, le thon.
  • Plat typiquement local : la Rouille de sèche (2 h de cuisson, 1 h de préparation).

 

Recette

Rouille de sèche  

  • 2 h de cuisson, 1 h de préparation

  • Ingrédients pour 6 personnes :

2 kg de seiches
12 petits crabes verts
1 kg de pomme de terre
2 oignons, 250gr de lardon piment
2 c.soupe concentré de tomate
1 oeuf, 12 gousses d’ail
Sel et poivre, huile d’olive
  • Préparation :

Couper les crabes en 2, les flamber au cognac et retirer.

Dans ce jus, faire revenir les oignons émincés et les lardons. Ajouter le concentré de tomate, brunir puis déglacer au vin blanc. Saler, poivrer, pimenter et laisser mijoter 15-20 mn.

Nettoyer les seiches, les faire blanchir. Les rincer et les couper en dés. Incorporer à la préparation.

Eplucher les pommes de terre, les couper en morceau, rincer et ajouter à l’ensemble (mettre de l’eau si besoin).

Quand elles sont cuites, c’est prêt !

Monter l’aoïli (avec beacoup d’ail) et mélanger le tout au moment de servir.

Mots-clefs : , , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Derniers articles